La nouvelle circulaire de Jean-Michel Blanquer fait grincer des dents

Par
Mis à jour le Publié le

C’est une lettre de quatre pages adressée par le ministre de l’Éducation nationale aux professeurs d’écoles du premier degré. Elle fixe de «nouvelles exigences» pour l’école maternelle, en passe de devenir obligatoire. Une série de mesures que ne convainc pas les syndicats.

Jean-Michel Blanquer souhaite accentuer dès le plus jeune âge l’enseignement sur l’enrichissement du vocabulaire et les mathématiques.

Dans un premier volet de cette circulaire, le ministre souhaite d’avantage faire de la maternelle «l’école de l’épanouissement et du langage» en développant la sécurité affective et en structurant l’enseignement du vocabulaire.

Deuxième volet, l’acquisition des savoirs fondamentaux par tous les élèves en les évaluant d’avantage et en renforçant l’enseignement des langues étrangères. Les professeurs sont aussi concernés. Le ministre souhaite les accompagner avec des ressources plus riches et en mobilisant les cadres de l’éducation nationale pour les appuyer.

Une série de mesures qui ne convainc pas les acteurs de l’enseignement primaires car elles rendraient l’enseignement théorique trop précoce. Selon les syndicats, l’institution tourne le dos aux programmes de 2015 et 2016, largement approuvés par le corps enseignant.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles