Débarquement en Normandie : un soldat amérindien, Charles Shay, se souvient

Par
Mis à jour le Publié le

Le 6 juin 1944, 59.000 Américains ont débarqué sur les plages de Normandie, Omaha Beach et Utha Beach. Parmi eux des Amérindiens, issus des différentes tribus indiennes. Soixante-quinze ans après, l'un d'entre eux est revenu en Normandie pour rappeler le rôle qu'ils ont joué et leur rendre hommage.

Charles Shay est né dans la tribu indienne des Penobscot dans le Connecticut aux Etats-Unis. Lorsque l'Amérique entre en guerre, il s'engage dans l'armée. Le 6 juin 1944, il est dans l'une des premières barges à débarquer sur Omaha Beach.

Charles Shay entend, aujourd’hui encore, les explosions assourdissantes des tirs de mortiers, les armes automatiques qui déchiquètent les corps sur la plage. C'est une vision d'horreur.

Ce jour-là, Shay a traversé plusieurs fois la plage pour récupérer des blessés en train de se noyer ou agonisant sur le sable. Pour tous ces actes de bravoure, il a reçu les plus hautes distinctions.

Au total, 45.000 amérindiens se sont engagés, pour envoyer notamment des messages codés dans leur langue (Comanche ou Apache), impossible à déchiffrer par les Allemands. Charles Shay a obtenu des autorités françaises de faire construire ce mémorial en granit pour leur rendre hommage.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles