Naufrage de la SNSM aux Sables-d'Olonne : ce que l'on sait

Par Sami Sfaxi, Soumaya Laalou -
Mis à jour le Publié le

Un bateau de la SNSM, qui était sorti en mer afin de venir en aide à un bateau de pêcheur, a chaviré vendredi 7 juin au large des Sables-d'Olonne.

Il était 11h46, lorsqu'un témoin a signalé le chavirage d'une vedette de la société nationale de sauvetage en mer (SNSM). Sur les 7 sauveteurs à bord. Seuls 4 marins ont réussi à regagner la côte à la nage. Les autres sont décédées.

À ce stade, rien ne vient contredire la thèse évoquée jusque-là. Celle d'une vague, qui aurait frappé de plein fouet le canot de la SNSM, explosant les vitres du cockpit.  Le bateau aurait ensuite pris l'eau, quasiment inondé, il ne serait pas parvenu à se redresser, lorsqu'une seconde vague l'a retourné.

Ce canot à la coque verte et au cockpit complètement détruit gisait à l’envers sur les rochers. Depuis, le reste de l'embarcation a été déplacé à quelques mètres, à l'abri des regards et pour être examiné par les experts.

Une tranchée a même été réalisée pour faciliter l'accès à l'épave. Car il était impossible de l'emporter plus loin. Le sel et les courants ont fragilisé la structure, précieuse pour les jours à venir. Les débris seront analysés avec ce qui reste de la vedette. Elle sera découpée en plusieurs morceaux pour être transportés sans dommages.

L'enquête ouverte par le parquet des Sables-d'Olonne devrait dans les prochains jours présenter un déroulé plus exact des faits. Un tel accident n'était plus arrivé depuis 1986.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles