Suppression des avantages fiscaux : le secteur du BTP réplique

Par
Mis à jour le Publié le

Le gouvernement veut économiser un milliard d'euros «dès l'an prochain» via la suppression de niches fiscales, qui s'ajoutera aux 4 milliards d'économies prévues sur les dépenses publiques, a indiqué dimanche le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin dans l'émission le «Grand Jury» sur RTL/LCI/le Figaro.

Pour compenser les frais de déplacement des ouvriers entre les chantiers et leur paniers repas, les entreprises du BTP peuvent déduire 10% du salaire brut de leurs employés pour calculer le montant de leurs cotisations sociales. Un dispositif avantageux qu'Edouard Philippe souhaite supprimer.

L’ensemble du secteur est donc vent debout depuis cette annonce. Selon les professionnels du bâtiment tout le monde y perdrait. Les employés verraient leur salaire net baisser, et les chefs d'entreprises leur coût du travail augmenter.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles