Nouveau contrôle technique : haro sur les voitures diesel

Par
Mis à jour le Publié le

Il était prévu pour le 1er janvier mais il a finalement été repoussé à la suite de la mobilisation des gilets jaunes. Après huit mois d'expérimentation, le nouveau contrôle technique, prévu par la loi de transition énergétique 2018, va entrer en vigueur ce 1er juillet 2019. De nouveaux tests, plus poussifs, plus restrictifs aussi, qui visent les moteurs diesels, en particulier les plus récents.

Conducteurs de voitures au diesel, prenez garde. Dès aujourd'hui, le nouveau contrôle technique vous concerne en priorité. En cause : cette fumée qui s'échappe de votre moteur.

Plus les années passent, plus elle est opaque et chargée de particules fines. Cette année, les tests sont plus proches des conditions réelles, et les seuils règlementaires ont été renforcés : désormais, peu importe le nombre de kilomètres au compteur, un diesel ne devra pas émettre plus de particules que lorsqu'il est sorti d'usine.

La mesure cherche à ralentir le vieillissement du parc automobile diesel, mais paradoxalement, les véhicules les plus touchés sont aussi les plus récents. Ceux construits après les premiers dispositifs de contrôle, et qui possèdent un filtre à particules pour réduire leurs émissions de polluants. Car ce dernier a tendance à s'encrasser et à produire l'effet inverse.

Pour éviter d'être recalé, il n'est pas trop tard : les garagistes recommandent de verser des additifs spécifiques dans le réservoir ou de décalaminer le moteur, un nettoyage en profondeur. Jusqu'ici à peine du 1% des moteurs diesel ne passait pas les contrôles. Selon l'argus, avec cette nouvelle norme, 10 à 15% des véhicules passeraient désormais par la contre visite.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles