Retour sur les grandes dates de l’affaire Vincent Lambert

Par
Mis à jour le Publié le

Vincent Lambert, hospitalisé à Reims (Marne) depuis qu'un accident de la route l'avait plongé en état végétatif en 2008, est décédé le jeudi 11 juillet 2019. Retour sur cette affaire, emblématique de l'épineux dossier de la fin de vie, qui a connu de multiples rebondissements.

Le 29 septembre 2008, la vie de Vincent Lambert bascule. Alors qu’il rentre du travail, l’infirmier âgé à l'époque de 32 ans, est victime d’un accident de moto. Très grièvement blessé, Vincent Lambert est dans un état végétatif, sans espoir d’amélioration pour les médecins.

Le 10 avril 2013, un protocole de fin de vie est enclenché, en accord avec son épouse Rachel. Les parents de Vincent Lambert ne sont pas explicitement consultés. Commence alors une longue bataille judiciaire. Il y a, d’un côté, les parents de Vincent, qui refusent ce qu’ils considèrent comme l’euthanasie de leur fils, et de l’autre, l’épouse de ce dernier, ainsi que son neveu, qui s’opposent à un acharnement thérapeutique.

En juin 2014, le Conseil d’Etat donne raison à l’épouse de Vincent Lambert. La décision d'arrêter les soins est soutenue un an plus tard par la Cour européenne des droits de l’homme.

L’affaire est freinée par des recours juridiques successifs, les décisions d’arrêter les soins n’ont donc jamais été mises en œuvre. C’est en janvier 2019 que le Tribunal administratif de Chalons-en-Champagne, le Conseil d’Etat et la Cour européenne des droits de l’homme valident tous les trois une nouvelle procédure d’arrêt des soins et rejettent le recours des parents.

Le 11 mai dernier, le médecin en charge de Vincent Lambert a annoncé à sa famille l’interruption des traitements à partir du 20 mai suivant.

Mais la Cour d’appel de Paris, une nouvelle fois saisie par les parents de Vincent Lambert, a ordonné, le soir même, la reprise des traitements permettant de maintenir en vie l'homme de 42 ans.

En réaction, le 28 juin, la Cour de cassation invalide la décision de la Cour d’appel de Paris, ouvrant la voie à un nouvel arrêt des traitements.

Le 2 juillet, le début du processus est entamé. «Le cours de la procédure d'arrêt des traitements [...] sera poursuivi à partir de ce mardi (2 juillet)», a ainsi déclaré par courriel le docteur Vincent Sanchez, qui suit le patient, à chacun des membres de la famille de Lambert.

Le jeudi 11 juillet 2019, François, neveu de Vincent Lambert, annonce le décès de son oncle. 

«Vincent est décédé à 8H24 ce matin (au CHU de Reims)», a-t-il indiqué à l'Agence France-Presse.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles