Faillite de Thomas Cook : quels recours pour les 10.000 clients français en vacances ?

Par
Mis à jour le Publié le

C'est désormais officiel, le plus ancien voyagiste du monde, Thomas Cook, a annoncé sa faillite ce lundi 23 septembre, après avoir échoué à trouver des fonds nécessaires pour sortir la tête de l'eau.

La filiale française du voyagiste en faillite Thomas Cook a annoncé lundi que 9 842 de ses clients se trouvaient actuellement en vacances, tout en expliquant que la situation du groupe n'entraînait pas «l'insolvabilité immédiate» de Thomas Cook France.

Un numéro d'urgence (01.45.05.40.81) a été mis en place pour les voyageurs actuellement en vacances et l’entreprise préconise à ses clients devant voyager lundi de ne pas prendre le départ afin «d'éviter davantage de difficultés». La filiale informe également ses clients que les remboursements pourront avoir lieu «si et lorsque Thomas Cook France se placera en cessation de paiements». Les touristes qui sont passés par des voyagistes partenaires sont invités à se rapprocher de ceux-ci.

Si une personne est actuellement en voyage après avoir réservé chez le voyagiste Thomas Cook, elle est protégée par la loi française. Elle est donc assurée et n'a aucune démarche à effectuer afin d'être rapatriée en France. Le président des Entreprises du voyage, Jean-Pierre Mas, explique ainsi que les Français en voyage à l’étranger sont localisés et seront entièrement pris en charge. «Nous avons une caisse de solidarité qui est une caisse de garantie professionnelle obligatoire, et qui permet d'assurer ces rapatriements», explique-t-il.

Le remboursement garanti ?

Si quelqu'un a réservé un voyage mais n'est pas encore parti, là aussi la loi le protège, avec un remboursement garanti. Il se peut aussi qu'il puisse tout de même effectuer son séjour, avec un autre prestataire. Il faudra pour cela s’adresser aux agences Thomas Cook, si elles n’ont pas encore fermé. Dans le cas contraire, il faudra se tourner vers l’organisme de garantie solidaire de la profession.

Par ailleurs, dans le cas où les volumes de rapatriement seraient trop importants, les pouvoirs publics seront mis à contribution.

Des questions via les réseaux sociaux

Sur les réseaux sociaux, de nombreux clients ont partagé leurs mésaventures, en espérant que le voyagiste puisse les aiguiller sur leur cas personnel, comme cette dame dont la mère est coincée dans un hotel en Sicile, qui lui demande de payer la note sous peine de conserver ses valises. Une autre s'inquiète de savoir si son vol retour de Majorque vers la France sera maintenu. Et à chaque fois, l'opérateur répond d'appeler le 01 41 05 40 81.

D'autres demandes sont un peu plus précises, comme cette personne qui demande ce qu'il adviendra des 2 000 euros de bon d'achat offert à son père pour son départ à la retraite.

Un avenir incertain

Concernant la situation financière de Thomas Cook France, la filiale explique que son avenir «reste conditionné à certains paramètres et différentes mesures conformément à ce que prévoit strictement la loi française dans un tel contexte». «La situation du groupe n'entraîne cependant pas l'insolvabilité immédiate de Thomas Cook France», ajoute le communiqué.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles