Gironde : des pommes de pin pour fabriquer des cosmétiques

Par
Mis à jour le Publié le

L’exploitation des ressources de l’immense massif forestier des Landes de Gascogne en Nouvelle Aquitaine se fait seulement avec l’industrie papetière ou encore pour le bois de construction. Mais il existe d’autres débouchés peu connus, comme les cosmétiques. Une start-up vient de relancer l’utilisation de l’huile de pin pour fabriquer des crèmes de soin et autres produits de beauté.

La récolte commence juste derrière l’immense dune du littoral, dès les premiers pins maritimes. Les cueilleurs choisissent les meilleures pommes de pin, c’est-à-dire les plus grosses et les plus colorées. Il faut surtout qu’elles soient encore fermées pour qu’elles contiennent encore des graines. « Nous après, on va la faire mûrir pour que les graines arrivent à maturation et on pourra l’exploiter », détaille Jean-Michel Beau, chef de récolte forestière.

La graine sera ensuite séchée puis écrasée pour obtenir de l’huile de pin. Toute la production se fait à échelle humaine et de manière artisanale. Il faut de très grandes quantités de pommes de pin pour extraire quelques centilitres d’huile. «L’exploitation des pommes de pin existe depuis très longtemps et on veut la faire perdurer», explique Marina Berger, co-fondatrice de la marque de cosmétiques «Océopin».

Pour ces forestiers du futur, l’objectif est de relancer l’artisanat dans les massifs avec de nouveaux produits. Une activité qui relance aussi l’emploi, puisque déjà 12 postes de cueilleurs de pommes de pin ont été créés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles