Radicalisation : «Une vingtaine de gendarmes écartés depuis 2013»

Par
Mis à jour le Publié le

Invité sur le plateau de CNEWS dans La Matinale de Jean-Pierre Elkabbach, Richard Lizurey, le directeur général de la Gendarmerie nationale, a évoqué les mesures prises pour lutter contre la radicalisation au sein de la gendarmerie.

«Depuis 2013, nous avons mis en place un dispositif [...] qui nous a permis d'écarter une vingtaine de gendarmes qui présentaient des signes de radicalisation», a-t-il expliqué. 

Il a également souligné la vigilance dont fait preuve la Gendarmerie nationale, certains gendarmes n'étant pas informés qu'ils sont sous surveillance. «Il y a des gens qui savent qu'ils sont surveillés et d'autres qui ne le savent pas». 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles