Fusion PSA et Fiat : le gouvernement français reste prudent

Par
Mis à jour le Publié le

C'est un mariage qui est presque acté et qui ravit déjà le gouvernement français. PSA et Fiat Chrysler Automobiles sont tombés d'accord pour fusionner.

Un projet indispensable pour consolider le groupe français d'après le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, qui reste toutefois prudent. Aucune fermeture d'usines n'est prévu selon le communiqué commun publié par les deux constructeurs.

Une annonce qui ne rassure pas pour autant le Premier ministre italien. Le siège social de cette nouvelle entité qui pourrait devenir le quatrième groupe mondial automobile serait basé au Pays-Bas.

Les sièges opérationnels eux resteront en France, en Italie et aux Etats-Unis. Un projet immense qui concernerait 400.000 salariés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles