L'hommage aux 549 morts en «Opex»

Par
Mis à jour le Publié le

Ils s'engagent pour la France au péril de leur vie. Depuis 1963 et la fin des guerres de décolonisation, 549 soldats français sont morts sur 17 théâtres d'opérations extérieures.

Les premières pertes surviennent au Tchad dès 1969 : trois ans de combats, 129 soldats sont tués.

Mais la guerre la plus meurtrière côté français est celle du Liban : 141 pertes dans les rangs des militaires. 1992 début de la guerre de Bosnie en ex-Yougoslavie : 112 tués en trois ans. 34 sur la seule année 1995.

Entre 2001 et 2014, 70.000 soldats français sont déployés en Afghanistan : 89 meurent pour la France. Mais après le pic de 2011, 28 tués, ces dernières années la tendance est globalement à la baisse.

Aujourd'hui 7.000 militaires restent missionnés en opération extérieure. La plus importante, l'opération Barkhane mobilise à elle seule 4.500 soldats au Sahel depuis 2014.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles