Le covoiturage fait un tabac pendant les grèves

Par Adrien Quintard -
Mis à jour le Publié le

Dans son véhicule pour aller au travail, cette conductrice a décidé de prendre trois passagers. Un covoiturage de 10 kilomètres entre Boulogne-Billancourt et la préfecture de Nanterre. Habituellement, il faut compter 30 minutes.

Mais à cause de la grève, c’est presque deux fois plus. Caroline fait du covoiturage depuis le mois de septembre. Objectif : optimiser les trajets en voiture tout en aidant des personnes à se rendre au travail.

Pour favoriser ce mode de déplacement pendant la grève, la région Île-de-France a décidé de rendre gratuit les trajets assurés par cinq plateformes de covoiturage.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles