«Hors normes», «Les municipaux, trop c'est trop !», «Terminator : dark fate» : les 3 films à voir cette semaine au cinéma

Par
Mis à jour le Publié le

Le retour du duo Nakache-Toledano avec «Hors normes», les Chevaliers du fiel dans «Les municipaux, trop c'est trop !», et le nouveau volet de «Terminator» avec Arnold Schwarzenegger, voici les trois films à découvrir ce mercredi 23 octobre dans les salles obscures.

«Hors normes», d'Olivier Nakache et Eric Toledano

Le duo, auteur du carton «Intouchables» qui a enregistré pas moins de 19,5 millions d'entrées en France depuis sa sortie en 2011, revient avec une comédie dramatique touchante abordant la délicate question du handicap et de l'autisme.

Bruno (Vincent Cassel), célibataire sans enfants et juif orthodoxe, fait équipe avec Malik (Reda Kateb), père de trois enfants et musulman, pour tenter d'offrir un avenir meilleur à ces adolescents souvent délaissés par la société. Ces deux hommes dévoués forment également des jeunes de quartiers pour les accompagner au quotidien. S'ils travaillent d'arrache-pied au sein d'associations en ouvrant, par exemple, des appartements de nuit ou en parcourant la capitale avec leur van, ces amis doivent faire face à la lenteur administrative. Et Bruno va faire l'objet d'une enquête des Affaires sociales.

Au documentaire, Olivier Nakache et Eric Toledano ont préféré la fiction, s'inspirant néanmoins de faits réels et de collectifs qu'ils connaissent bien, comme «Le silence des justes». Au delà des deux poids lourds du cinéma français, ils ont également fait appel à des acteurs non professionnels et autistes qui apportent émotion et fraîcheur à ce long-métrage qui touche en plein cœur.

«Les municipaux, trop c'est trop !», d'Eric Carrière et Francis Ginibre

Un an et demi après le premier volet des «Municipaux», Les Chevaliers du Fiel sont de retour au cinéma. Blagues potaches, scènes cocasses et caricatures bon enfant, les deux compères qui rempilent, ont de la suite dans les idées. Alors que le maire et son chef de service ont décidé de réduire l’effectif des salariés communaux, la riposte s’organise. Ces employés vont faire la grève du zèle.

«Ce deuxième volet est plus social. Il parle des inquiétudes des Municipaux, de leurs revendications et de leurs petits drames personnels. Il met aussi en scène les pressions auxquelles la société les soumet, par exemple, celle de se marier, et si possible, avec quelqu’un du coin, parce que, chez les Municipaux, on ne quitte pas sa ville comme ça !», précise le coréalisateur Eric Carrière.

«Terminator : Dark Fate», de Tim Miller

S'il est le sixième volet de la saga «Terminator», il est pourtant le troisième dans l'ordre chronologique, selon le désir du scénariste, réalisateur James Cameron, à l'origine des personnages. «Continuer l’arc narratif de Sarah, de John et du retour du T-800 - un T-800 différent avec un rôle tel qu’on ne l’a jamais vu auparavant», explique-t-il. Linda Hamilton et Edward Furlong signent donc leur grand retour dans des aventures violentes et explosives, près de trente ans après la fin du deuxième chapitre.

Ouvrière sans histoires dans une usine automobile, Dani Ramos, jeune Mexicaine de 21 ans, est activement recherchée par un cyborg qui a pour mission de la tuer. C'est sans compter sur la venue de Grace, une humaine génétiquement augmentée venue la sauver. Les deux femmes seront aidées par l'indétrônable Sarah Connor qui traque les Terminator sans relâche depuis la mort de son fils.

Un retour gagnant pour Arnold Schwarzegger dans une superproduction qui offre de spectaculaires scènes d'action et un affrontement haletant entre le Terminator et Terminator Rev-9 (Gabriel Luna). Une sortie parfaite pendant ces vacances de la Toussaint.

À suivre aussi

idées sorties Paris : un océan de lumière déferle au Jardin des plantes pour Noël
food Le marché de Rungis investit le Grand Palais
idées sorties Notre sélection des événements à ne pas manquer

Ailleurs sur le web

Derniers articles