Mali : une élection présidentielle sous tension

Par
Mis à jour le Publié le

Au Mali, huit millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche pour le premier tour d'une élection calme dans la capitale, mais entachée d'incidents.

Plus de 30.000 membres des forces de sécurité étaient mobilisées. Une présence qui n’a pas empêché les jihadistes de perturber le scrutin dans plusieurs régions du Mali

Malgré le calme dans la capitale, Bamako, des incidents ont eu lieu, notamment dans le nord et le centre du pays. 644 bureaux de vote sur plus de 23.000 ont ainsi dû fermer en raison de violences.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles