Migrants : le bras de fer entre l'Italie et l'UE

Mis à jour le Publié le

Après cinq jours en mer, les cent-cinquante migrants à bord du Diciotti entament leur sixième jour à quai. Ils sont soignés et nourris par des ONG, mais sont toujours interdits de poser le pied sur le sol italien.

Malgré la mobilisation citoyenne, le gouvernement transalpin tient tête à L'Union européenne et exige une meilleure répartition des migrants. Le vice-président italien menace de suspendre le paiement de sa contribution au budget européen.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles