Maldives : présidentielle, plage et répression

Par
Mis à jour le Publié le

Les Maldiviens iront aux urnes, ce dimanche, pour élire un nouveau président. Un scrutin en trompe-l'oeil dans un régime guidé par la charia. Derrière ses plages paradisiaques, se cache une situation politique moins souriante.

Les principales figures de l'opposition aux Maldives sont soit derrière les barreaux, soit forcées à l'exil comme l'ex-président Mohamed Nasheed. La société civile est muselée.

Homme fort de l'archipel, le chef de l'État Abdulla Yameen mène une répression féroce de toute dissidence et semble avoir le champ libre pour obtenir un second mandat de cinq ans.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles