Japon : le dernier discours de l'empereur

Par
Mis à jour le Publié le

L'empereir Akihito du Japon a prononcé mercredi sa dernière allocution publique du Nouvel an, réitérat des voeux de paix, quatre mois avant son abdication. 

Près de 115.000 personnes avaient fait le déplacement dans la matinée et en début d'après-midi pour saluer le souverain et sa famille dans les jardins du Palais impérial au centre de Tokyo.

A chaque début de nouvelle année, l'empereur, l'impératrice, leurs fils et leurs familles font plusieurs apparitions derrière une baie vitrée face à une foule respectueuse. Mais celle ci est exceptionnelle puisque Akihito, qui vient de fêter ses 85 ans, achèvera son règne de 30 ans le 30 avril prochain. 

Le souverain avait émis mi-2016 le souhait de laisser le trône à son fils aîné Naruhito, de peur de ne pouvoir continuer à assumer pleinement ses fonctions de «symbole du peuple», en raison de son âge et de risques d'une santé déclinante.

Cela a nécessité le vote d'une loi spéciale pour lui permettre d'abdiquer de son vivant, une disposition que ne prévoit pas le régime légal de la Maison impériale.

Une très grande majorité de l'opinion a d'emblée soutenu cette volonté du souverain, lequel ne s'est pas ménagé pour assumer son rôle depuis 1989. 

Au cours de son ère appelée Heisei («parachèvement de la paix»), il a rendu visite aux pays ayant souffert des exactions des militaires nippons pendant la Guerre du Pacifique et n'a eu de cesse d'aller réconforter à travers l'archipel les Japonais victimes de catastrophes naturelles, nombreuses au cours des trois décennies passées.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles