Daesh : un « califat » en bout de course

Par
Mis à jour le Publié le

Daesh vit-il ses dernières heures en Syrie ? Plusieurs spécialistes estiment que la victoire contre l’organisation terroriste n’a jamais été aussi proche.

Dimanche le président américain Donald Trump a indiqué que le «califat» était «prêt à tomber». Le temps du «califat» à cheval sur l’Irak et la Syrie, vaste comme la Grande-Bretagne semble loin. Assiégés dans le village de Baghouz, dans un demi-kilomètre carré, Daesh a perdu son influence.

Comme sur le terrain militaire, le jihadisme en ligne a subi de grosses pertes de territoire. Les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook ou Youtube ont engagé un grand ménage. De plus, l’organisation jihadiste manque de moyens et produit de moins en moins de vidéos de propagandes.

Mais la victoire sur ce groupe terroriste n’est pas assurée pour autant. Dans un rapport, l’armée américaine a récemment mis en garde contre un désengagement militaire trop rapide. Selon l’armée américaine, en l’absence d’un engagement antiterroriste soutenu, il faudrait seulement de 6 à 12 mois à Daesh pour se reconstruire et reconquérir des territoires.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles