Comment s'est déroulée l'opération qui aurait tué Fabien Clain ?

Par Laura Cambaud -
Mis à jour le Publié le

Le jihadiste français Fabien Clain aurait été tué sur le terrain syrien, ce mercredi par une frappe aérienne de la coalition à Baghouz, après avoir été repéré il y a quelques jours dans la région.

Ce périmètre situé à l'est de la Syrie est le dernier bastion où sont retranchés les jihadistes. Parmi eux, Fabien Clain et son frère Jean-Michel.

D'après des sources concordantes, ils étaient en train de rentrer dans une maison, quand une frappe d'un drone américain les aurait touchés. Selon nos confrères de radio France, les services de renseignements de la coalition internationale savaient que les deux frères se trouvaient à Baghouz.

Ces services auraient ensuite trouvé puis suivi ces jihadistes grâce à des méthodes classiques : écoutes téléphoniques, interceptions satellitaires et drones dédiés à l'observation.

C'est au terme de ces quatre jours de surveillance que la frappe aérienne aurait été décidée. Les autorités françaises n'ont pas officiellement confirmé la mort de Fabien Clain. Selon des sources contactées par CNEWS, difficile pour le gouvernement de confirmer ces informations pour l'instant.

Il faut aller sur le terrain, collecter, puis authentifier l'ADN avant de pouvoir officialiser le décès des jihadistes français.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles