États-Unis : Bernie Sanders lance sa campagne

Par
Mis à jour le Publié le

Candidat malheureux face à Hillary Clinton en 2016 pour la primaire des démocrates, Bernie Sanders se lance dans la course à l'investiture. Il faisait ce samedi 2 mars son premier meeting à Brooklyn. Quarante minutes de discours pour tenter de convaincre qu'il est le meilleur candidat pour empêcher Donald Trump d'entamer un deuxième mandat en 2020.

Bernie Sanders s’est juré de battre Donald Trump, un message qu’il a voulu faire passer dès son premier meeting électoral. À moins de deux ans de l’élection présidentielle américaine, il veut être l’opposant numéro 1 au président actuel.

«Je sais d'où je viens. Et c'est quelque chose que je n'oublierai jamais. Contrairement à Donald Trump, qui a fermé le gouvernement et laissé 800.000 fonctionnaires fédéraux sans salaire pour payer leurs factures, je sais ce que c'est de faire partie d'une famille qui vit d'une paie à l'autre», a décrit le sénateur démocrate.

Un «cauchemar socialiste» pour Trump

Devant 3.000 personnes, l’homme de 77 ans a détaillé son programme. Couverture santé pour tous, emploi garanti ou encore salaire minimum à 15 dollars de l’heure. Des propositions qualifiées par Donald Trump de «cauchemar socialiste». Une critique qui n’atteint pas Bernie Sanders. Au contraire, il veut faire de son engagement contre les inégalités, un atout politique dans la primaire démocrate.

«J'ai manifesté contre la discrimination dans l'accès au logement. J'ai été arrêté pour avoir manifesté contre la ségrégation des écoles. Et un des jours de ma vie dont je suis le plus fier, est le jour où j'ai participé à la Marche sur Washington pour l'emploi et la liberté, menée par Martin Luther King Junior», avance Bernie Sanders.

Il fait partie des treize candidats déjà déclarés pour l’investiture démocrate. C’est en juillet prochain que l’on connaitra le représentant du parti pour l'élection de 2020.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles