Au Sahel, la lutte contre les jihadistes plus que jamais d’actualité

Par
Mis à jour le Publié le

L'enlèvement des otages français le 1er mai, au nord du Bénin, a confirmé la grande fragilité sécuritaire à laquelle la zone du Sahel fait face. Des milliers de soldats français sont déployés depuis de nombreuses années ; pour autant, la menace ne faiblit pas.

Depuis 2013, près de 5.000 militaires sont déployés dans les pays du G5 Sahel dans le cadre des opération Serval et Barkhane en Mauritanie, au Mali, au Niger ou encore au Burkina Faso. Leur mission : stopper la liberté d’actions des terroristes et les priver de leur moyen de combat.

Une mission en partie accompli au Mali au début de l’engagement militaire. Car l’immensité des frontières à sécuriser déplace la menace aux pays voisins, dans le nord du Togo et du Bénin notamment, là où les deux touristes ont été enlevé. Depuis le début de l’engagement militaire, 29 soldats français ont perdu la vie. Dont Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles