Taïwan : début des célébrations du mois des fantômes

Par
Mis à jour le Publié le

Le mois des fantômes est une période durant laquelle les Taïwanais honorent l’esprit des morts en leur dédiant des offrandes, des spectacles, des défilés et des rites.

Jeudi 1er août, dans le comté de Yilan, les cérémonies ont débuté avec la traditionnelle ouverture de la «grande porte des fantômes».

L’ouverture de cette porte est souvent symbolisée par une cérémonie d’ouverture des temples anciens qui abritent des centaines d’urnes avec les restes d’anciens morts lors d’affrontements. Pour le passage d’un monde à l’autre, les Taïwanais installent des lanternes devant les temples qui guideront les fantômes vers des autels de nourritures et d’offrandes. Plus le quartier est lumineux, plus les fantômes seront nourris. Il y a aussi des cérémonies où des lanternes sont envoyées dans les rivières et les lacs, montrant la voie aux âmes des noyés.

Au milieu du mois se déroule le «Pudu», un rituel qui allie croyances bouddhistes et taoïstes. Une cérémonie sacrificielle importante est organisée durant cette journée. Elle met à l’honneur les esprits errants pour lesquels personne ne fait de sacrifices. Cette année, cette journée tombe le 15 août.

Le «Pudu» a plusieurs périodes bien définies : l’invitation des fantômes à venir dans le monde des mortels, les offrandes de nourriture et d’autres choses, réciter des sutras, et faire disparaître les fantômes.

Dans les croyances populaires taïwanaises, le festival des fantômes commémore les esprits afin de préserver l’harmonie sociale et protéger les vivants de la souffrance éternelle dans l’au-delà. Cette tradition est vieille de plus de 200 ans.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles