La forêt amazonienne continue de brûler

Par
Mis à jour le Publié le

La forêt amazonienne, plus grande forêt au monde, est en proie à de violents incendies depuis début juillet. En l'espace de cinq jours, plus de 10.000 feux se sont déclarés. Une situation dramatique qui inquiète au niveau international.

Un mur de flammes qui gagne chaque jour du terrain. C'est le triste spectacle du poumon vert de la planète. Depuis fin juillet, la forêt amazonienne est ravagée par des centaines de feux simultanés. Des brasiers qui sont attisés jour et nuit par des vents violents.

Ces six derniers jours, plus de 10.000 feux se sont déclarés. Les feux ont pris au Brésil, mais aussi au Venezuela, en Colombie, au Pérou, en Bolivie ou encore en Guyane française. Les dégâts sont encore difficiles à évaluer mais ces régions concentrent à elles seules plus de 60% de la biodiversité de la planète.

Un quart des espèces du monde y sont présentes et grâce au fleuve Amazone et à ses confluents, cette immense forêt concentre 15% de l'eau douce de la planète.

Depuis le début de l'année, rien qu'au Brésil, les incendies ont augmenté de 83% par rapport à l'année dernière. De nombreuses ONG y voient une conséquence du défrichement par le feu, entrepris par des propriétaires terriens. Ces cinquante dernières années, 20% de la forêt amazonienne a déjà disparu à cause de la déforestation.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles