«Ma kalache est armée, c'est Valls qu'il faut remercier» : plusieurs commissariats visés par des appels menaçants

Par
Mis à jour le Publié le
Les appels reprennent la rhétorique de Daesh Les appels reprennent la rhétorique de Daesh[Eric Feferberg / AFP]

Canular, oeuvre d'un déséquilibré ou réelle menace ? Depuis l'attaque qui a fait cinq morts (dont son auteur, Mickaël Harpon) à la préfecture de police de Paris, plusieurs commissariats d'Île-de-France ont reçu des appels téléphoniques qui ressemblent à des menaces d'attentats.

Si l'on ne connaît pas avec précision d'où ils proviennent, certains ressemblent à des chants islamistes dans lequels il est possible d'entendre «ma kalache est armée (...) c'est Valls qu'il faut remercier», ou encore «ceinture C-4 branchée dans une foule déclenchée, j'explose des Français».

Dans d'autres appels, c'est le texte de revendication des attentats de Paris en 2015 qui a été diffusé, avant que l'interlocuteur ne raccroche. 

Pour Alexandre Del Valle, géopolitologue interrogé sur l'antenne de CNEWS, cela montre bien une «stratégie de l'intimidation» qui utilise «toute la rhétorique de Daesh». Alors que les chants ont été diffusés sur les réseaux sociaux, la préfecture de police a annoncé ce jeudi 10 octobre avoir porté plainte contre X pour apologie du terrorisme. Il faudra attendre l'enquête pour en savoir plus quant à leur provenance, ainsi que la crédibilité de la menace sur les différents commissariats visés. Les auteurs risquent jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles