Liban : une situation de plus en plus tendue

Par
Mis à jour le Publié le

Des dizaines de milliers de Libanais se sont rassemblés ce dimanche dans plusieurs villes du pays pour un quatrième jour de manifestation contre la classe politique, quasi-inchangée depuis la fin de la guerre civile. Un mouvement inédit depuis des années.

Samedi, tard dans la nuit, quatre ministres avaient déjà annoncé leur démission. A l'origine du mouvement contestataire contre le pouvoir, une taxe imposée jeudi par le gouvernement libanais sur les appels effectués via Whatsapp.

Depuis maintenant quatre jours, le mouvement a gagné de nombreuses villes, dans ce pays où plus d'un quart de la population vit sous le seuil de pauvreté.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles