Des scooters électriques pour pallier la pénurie d’essence à Cuba

Par
Mis à jour le Publié le

Depuis plus de deux mois, les Cubains connaissent une importante pénurie d'essence. Un phénomène qui s’explique par les sanctions américaines imposées sur les pétroliers vénézuéliens dont dépendent l'île.

Pour continuer à se déplacer, les Cubains ont trouvé une solution pour le moins écologique : le scooter électrique. Le deux roues se présente donc comme moyen de transport écologique à la mode, trouvé pour répondre à la pénurie d'essence sur l'île. Il permet également de désengorger les transports publics.

«J'aime beaucoup l'initiative, elle aide beaucoup l'économie du pays, elle aide aussi les gens qui sont dans le besoin, et elle est très bonne», souligne Yanet Figueroa, travailleur indépendant, qui utilise ce mode de transport.

Encouragée aussi par le président cubain, l'initiative gagne du terrain. Plus de 210.000 scooters électriques sont désormais en circulation dans les rues de Cuba. Osdany Fleites, Président des Scooters électriques de Cuba, souligne le caractère bien moins nuisible de ces véhicules par rapport à leur équivalent thermique : «les motos ne polluent pas l'environnement, les motos n'émettent pas de sons, c'est aussi un objet social et nous avons décidé qu'il fallait soutenir tout ce qui a trait aux activités environnementales, pas seulement à Cuba, mais partout».

Cet attrait pour le scooter électrique devrait se confirmer puisque le gouvernement s'est engagé à vendre ces nouveaux véhicules dans les boutiques d'état à 1.700 dollars pièce. Un prix en moyenne 400 dollars moins cher que celui actuellement proposé sur internet.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles