Dans le Limousin de Poulidor : la gloire, mais surtout la simplicité

Par
Mis à jour le Publié le

«On aurait tellement aimé qu'il soit là pour le passage du Tour l'an prochain...» Le Limousin, fief de Raymond Poulidor, était inconsolable et pudique, mercredi, après l'échappée de sa légende, dont on retenait surtout, outre la carrière, la « simplicité », clef de sa popularité.

Deux fois déjà, en 2004 pour un départ d'étape, puis en 2016 pour les 80 ans du champion, la Grande Boucle, qui a tant fait pour la légende de Poupou, s'était arrêtée dans son village de Saint-Léonard-du-Noblat (Haute-Vienne).

Le maire, Alain Darbon, avait alors été éberlué par «l'engouement autour de Poulidor, plus d'un demi-siècle après ses exploits» sportifs. Dans ce village, qui a vu grandir et vivre Raymond Poulidor, l’émotion était palpable quelques heures après l’annonce de sa mort.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles