Sonic Mania : un vibrant hommage au hérisson de Sega

Mascotte vénérée par la génération Mega Drive dès sa première aventure en 1991, Sonic s'était quelque peu perdu durant les années 2000 au gré de jeux plus ou moins réussis.

Qu'importe, 2017 marque son retour en grande forme dans un titre hommage, le bien nommé «Sonic Mania».

Le hérisson bleu retrouve ici ses amis Tails et Knuckles dans ce jeu de plateformes tout en 2D et en pixels. Toujours chaussé de ses baskets rouges et blanches, Sonic affiche le même regard déterminé et active ses petites jambes avec encore plus de vélocité que durant l'âge d'or de la célèbre console 16-bit de Sega.

Dès les premières secondes, le jeu respire la nostalgie avec son introduction sous forme de dessin animé digne de Sonic CD (sorti sur Mega-CD en 1993). Grands fans du hérisson, les développeurs Christian Whitehead, Headcannon et PagodaWest Games, en collaboration avec Sega of America, ont ainsi puisé dans chaque épisode 16-bit de Sonic diverses idées, tout en y ajoutant de nouvelles.

Les niveaux revivent avec fidélité

A ce titre, chaque boss est une petite merveille, obligeant le joueur à appréhender le gameplay d'une nouvelle manière pour en triompher -certains invitant même à replonger dans d'anciens titres des belles années Sega. Les niveaux revivent eux aussi avec fidélité, à l'instar du célèbre niveau 1  Green Hill, avec une finesse graphique qui force l'admiration.

sonic-mania-2.jpg

La vitesse du hérisson, qui fut aussi bien un arguement artistique, technique que commercial de la part de Sega au début des années 1990, ne souffre ici d'aucun ralentissement. Mieux, Sonic Mania se paie le luxe d'afficher constamment 60 images par seconde, ce qui offre une fluidité à toute épreuve pour parcourir les niveaux à la vitesse de l'éclair. Les fans de speed gaming apprécieront. D'autant qu'un mode Time Attack permet aux joueurs du monde entier de comparer leur temps.

Ajoutons à cela, un mode compétition qui permet d'affronter un autre joueur en local, ainsi que de nombreux secrets à percer (découverte de stages spéciaux), Sega nous offre ici un charmant challenge, qui ne démérite pas face aux productions en 3D actuelles.

On ne peut donc que saluer le travail abattu par les développeurs, qui ont pensé ce Sonic Mania comme un véritable «fan service». La grammaire des jeux d'antan est ici respectée à la lettre, avec de nombreux clins d'œil et pléthore de bonus, le tout servi par une réalisation qui dépoussière le genre. Sonic Mania fleure bon les années 1990 et les joueurs trentenaires, comme les quadra, ne pourront s'empêcher de repenser à leurs années collèges, où Sonic et Mario alimentaient déjà les débats dans les cours de récré.

Sonic Mania, Sega, disponible sur PS4, Xbox One, Switch et dès le 29 août sur PC.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles