Scandale Cambridge Analytica : 200 applications suspectes suspendues par Facebook

On ignore les noms des applis qui ont été supprimées.[AFP]

C'est l'une des conséquences du scandale Cambridge Analytica, société britannique au coeur d'un récent scandale sur les données d'utilisateurs de Facebook. Le célèbre réseau social a annoncé lundi avoir suspendu 200 applications suspectes et susceptibles de jouer un rôle actif dans l'exploitation de données personnelles.

On ignore les noms des applis qui ont été supprimées. Mais ce dont on est certain, c'est que chacune d'entre elle va être passée  au peigne fin par les équipes de Facebook, entrées en guerre contre les détournements de données personnelles depuis que Cambridge Analytica a collecté et exploité les informations de près de 90 millions d'utilisateurs de Facebook à leur insu.

Les applications identifiées feront, en effet, l'objet «d'une enquête approfondie pour établir si elles ont mal utilisé des données», a indiqué Ime Archibong, vice-président des partenariats produits de Facebook. «Lorsque nous obtenons des preuves que ces applications ou d'autres applications ont utilisé abusivement des données, nous allons lesi nterdire et informer les gens», a-t-il poursuivi.

La même page Facebook qui avait permis aux utilisateurs de savoir s'ils avaient été impactés par le scandale Cambridge Analytica, sera utilisée pour les informer de l'avancée de la vaste enquête entreprise par Facebook.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles