Applis, Google Earth, drones... Le mariage high-tech de Meghan et Harry

Ce sera sans doute le mariage le plus connecté de l'histoire. Les experts en technologie se sont mis à l'heure du Royal Wedding attendu ce samedi 19 mai.

Et si rien n'échappera aux médias traditionnels, cette journée sera également immortalisée par les internets et les réseaux sociaux, tandis que l'armée veillera sur la menace que représentent les drones.

Dans les yeux de Harry et Meghan grâce à Google EARTH 3D

Si les télévisions ne manqueront pas de filmer la procession des jeunes mariés, Google invite à prendre la place du couple princier, comme il l'avait fait en 2011 pour le mariage de William et Kate. Quel panorama de Windsor verront-ils lorsqu'ils se déplaceront après s'être dit «Oui» ? La réponse se trouve dans une visite virtuelle et en 3D sur Google Earth. Google permet en effet d'accéder à une cartographie en trois dimensions de la ville. Du départ depuis la chapelle Saint-Georges jusqu'au château de Windsor, en passant par la célèbre King's Road et The Long Walk, le parcours de Meghan et Harry peut être suivi au mètre près. Pour poursuivre la visite, il est également possible de se rendre sur Google Street View, afin d'avoir une autre perspective sur la procession. Ci-dessous, la vidéo montre le rendu du trajet parcouru par William et Kate en 2011, lorsque Google avait dévoilé une nouvelle cartographie de Londres.

Une appli de reconnaissance faciale pour identifier les invités

royal_wedding_whos_who_2.jpg

C'est une première mondiale pour un mariage. La chaîne de télévision britannique Sky News va utiliser un nouveau système de reconnaissance faciale pour savoir quels invités apparaissent à l'écran. Alors que 600 personnes participeront officiellement à la cérémonie, l'appli mobile de Sky News (sur iOS et Android) et le site internet de la chaîne permettront de connaître en détail quel est le lien de parenté, d'amitié... qui unit les invités et leur rapport à la famille royale ou leur place dans le protocole. Pour les amateurs de news people, il sera ainsi possible d'identifier aussi les stars sur place, puisqu'elles seront taguées en temps réel (voir photo ci-dessus). Ce Who's Who interactif fonctionnera également avec le replay de l'événement, précise Sky News.

Réseaux sociaux, quels sont les comptes à suivre ?

Pour Harry, Meghan Markle a dû renoncer à sa vie numérique. Noblesse oblige, la jeune épouse a dû fermer ses comptes personnels sur Twitter, Instagram et Facebook, ainsi que son blog (The Tig), sur lequel elle était très active. C'est un passage obligé pour chaque membre de la famille royale. Si des comptes officiels peuvent ensuite être créés, ceux-ci sont extrêmement contrôlés. Gare aux faux comptes, qui se font passer pour des officiels d'ailleurs. Ainsi, sur Twitter : Kensington Palace, The Royal Family ou encore Clarence House sont les vrais comptes à suivre. Concernant Facebook, la monarchie britannique procède de même. On retrouve donc The Royal Family pour seule page officielle.

Un bouclier antidrone digne de James Bond

drone.jpg

© Robin van Lonkhuijsen / ANP / AFP

Les festivités se déroulent également dans un contexte tendu, en raison des risques d'attentat. Outre une surveillance terrestre habituelle, l'armée britannique et les organes en charge de la sécurité vont déployer un véritable bouclier antidrone, qui a déjà été utilisé lors du dernier sommet du G8. Les SAS, section spéciale de l'armée, vont donc utiliser un système, digne d'un épisode de James Bond, capable de détecter le vol d'un drone et de le rendre inopérant, mais aussi de remonter, en moins d'une seconde, jusqu'à celui qui le pilote. Une zone de surveillance sera ainsi mise en place par les autorités et dès que le «cordon virtuel» sera franchi par un aéronef, ce système défensif le détectera. Surtout, le drone ne sera pas détruit en plein vol, en raison du risque lié aux explosifs qu'il pourrait transporter et qui seraient à même de provoquer des victimes. Pour ce faire, cette technologie permet d'amener l'appareil dans une zone à l'écart avant d'être détruit. Parallèlement, le pilote du drone en perdra tout contrôle et n'aura plus accès à la caméra de celui-ci.

Vous aimerez aussi

La princesse Eugenie et son compagnon Jack Brooksbank se marient à Windsor, le 12 octobre 2018. [Danny Lawson / POOL/AFP]
Royal wedding Eugenie, la petite-fille d'Elizabeth II, se marie à Windsor
Royaume-Uni Son père absent le jour du mariage, Meghan Markle a fondu en larmes
Royal wedding Mariage de Meghan et Harry : servi à la table des mariés, un vin français dope ses ventes

Ailleurs sur le web

Derniers articles