E-sport : Overwatch veut renforcer sa présence en France

Sur la scène e-sport, Overwatch est devenu l'un des jeux incontournables. Et si la concurrence s'annonce rude dans les prochains mois, face à Fortnite ou PUBG, Blizzard compte développer sa «fan base» en Europe et en France.

Le titre, qui a fédéré plus de 40 millions de joueurs dans le monde en deux années d'existence, est devenu un mastodonte dans le secteur en plein boom des compétitions professionnelles, en rassemblant plus de 10 millions d'internautes lors de la semaine d'ouverture de l'Overwatch League. CNEWS a voulu en apprendre davantage sur l'avenir de ce jeu vidéo, avec Pete Vlastelica, CEO d’Activision Blizzard Esports Leagues.

headshot_-_pete_vlastelica.jpg

Quelle est, selon vous, la recette du succès d'Overwatch ?

Pete Vlastelica : Notre but consiste à inspirer la prochaine génération de joueurs tout en divertissant le monde. L’essence même de l’Overwatch League est de constituer l’expérience ultime pour les fans d’Overwatch. Nous avons créé une ligue qui associe la passion du jeu à l’aspect compétitif et captivant de l’e-sport.

Compte tenu du fait que nous sommes la première ligue d’e-sport au monde dont les franchises sont basées dans de grandes villes internationales, nous bénéficions d’une situation de croissance favorable sur nos marchés actuels – Grande Bretagne, Chine, Corée et Etats-Unis – mais également au sein de nouveaux marchés. Etant donné que des millions de fans suivent déjà l’Overwatch League en ligne, nous savons que la phase d’acquisition de nouveaux fans sur ces marchés ne fait que commencer.

Combien comptez-vous de joueurs professionnels en France ?

Pete Vlastelica : L’Overwatch League compte pour l’instant quatre joueurs français : Dylan «Akm» Bignet et Benjamin «Unkoe» Chevasson jouent pour les Dallas Fuel, Gael «Poko» Gouzerch fait partie des Philadelphia Fusion, et Terrence «Soon» Tarlier des Los Angeles Valiant. La ligue est véritablement internationale, avec des joueurs provenant de 19 pays : l’Australie, la Belgique, le Brésil, le Canada, la Chine, le Danemark, l’Ethiopie, la Finlande, la France, la Grande Bretagne, l’Islande, Israël, la Corée, le Mexique, la Russie, l’Espagne, la Suède, la Thaïlande et les Etats-Unis.

Cette année, lors de la première saison des Contenders Europe, il y avait plus d’une dizaine de joueurs français répartis dans plusieurs équipes. Nous nous réjouissons de voir que la France va accueillir une phase de groupe de l’Overwatch World Cup plus tard dans l’année. La France peut être immensément fière de la passion et de la détermination de ses participants et de ses fans d’esport.

Comment compter vous développer ce succès, face à la concurrence ?

Overwatch comptant plus de 40 millions de joueurs, la popularité du jeu ne fait aucun doute. Quand nous avons mis en place l’Overwatch League, nous avons créé une ligue internationale, à la fois innovante et évolutive. La ligue fait passer ses équipes et joueurs avant tout, et les équipes de diffusion effectuent un travail remarquable pour produire des matchs à destination des spectateurs locaux à Los Angeles, en Californie, et pour tous les millions de fans qui suivent les diffusions en ligne, en direct et en replay.

La fin de la première saison de l’Overwatch League approche, et les premiers champions de la ligue seront bientôt révélés lors des finales de la ligue, qui auront lieu au Barclays Center de New York. L’organisation de la Saison 2019 a déjà bien avancé, et nous sommes déterminés à enrichir encore l’expérience pour nos fans du monde entier. Nous continuerons d’innover dans le domaine de l’e-sport et de créer des expériences inoubliables sur toutes nos plateformes – que ce soit sur nos plates-formes de diffusion, nos plates-formes numériques ou sur nos réseaux sociaux.

Envisagez-vous de renforcer votre présence en France sur la scène e-sport ?

Nous sommes impatients de développer la présence de la scène e-sport Overwatch en France, ainsi qu’en Europe. Cette région est une cible primordiale pour le développement futur de l’Overwatch League. Cette année, c’est le groupe AB Media qui a remporté les droits de diffusion télévisuelle de l’Overwatch League en France et dans les régions francophones, et ils ont été un partenaire crucial pour aider à étendre la fan base locale. En plus de cela, la France sera l’une des 24 équipes en compétition lors de l’Overwatch World Cup. Il s’agit d’une formidable occasion pour faire découvrir Overwatch à de nouveaux fans potentiels français.

De nombreux joueurs qui font actuellement partie de l’Overwatch League ont été découverts lors de leur participation à l’Overwatch League World Cup 2017, tout comme ça a pu être le cas pour la FIFA World Cup ; pour les joueurs talentueux, c’est une excellente opportunité d’être remarqué. De plus, il y a des joueurs français qui participent aux Overwatch Contenders, ce qui constitue une autre source de talents de haut niveau, dont l’Overwatch League peut profiter. Par ailleurs, Blizzard Entertainment possède des bureaux à Versailles, dont les employés ont aidé à pourvoir du personnel pour les Contenders 2017, qui avaient lieu en Pologne. Entre la World Cup, les Contenders, et l’Overwatch League, nous nous attendons à l’avenir à ce que de plus en plus de talents professionnels émergent en France.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles