On a testé le HomePod, une enceinte de qualité, réservée aux fans d’Apple Music

L'enceinte connectée d'Apple est pourvue de sept tweeters et d'un woofer. [© nicolas cailleaud/CNEWS]

Annoncée il y a un an, la première enceinte d’Apple est aujourd’hui disponible en France. Quelques jours après l’arrivée des modèles concurrents Echo d’Amazon, la guerre est lancée en ­Europe entre les deux groupes.

Car si le géant de l’e-commerce met en avant son assistante virtuelle Alexa, Apple offre un nouveau rôle au célèbre Siri. Le HomePod, que la rédaction de CNEWS a pu tester en avant-première, est principalement une enceinte tournée vers les amateurs de musique.

Une enceinte compacte qui s'adapte à son environnement

La firme à la pomme a doté cet objet de sept tweeters placés autour de l’appareil, ainsi que d’un woofer central, le tout permettant d’irradier un son enveloppant à 360 °. Le HomePod, qui s'avère très compact, dispose également de six micros directionnels, qui auront le double rôle de capter la voix de leurs ­utilisateurs, mais aussi de «scanner leur environnement».

Un point intéressant, puisque l’enceinte, simple d’usage, calibre automatiquement le son selon les lieux, en utilisant meubles et murs comme autant de moyens de renvoyer le son. Une technologie déjà utilisée par la concurrence, notamment par la marque Sonos avec son système TruePlay, qui nécessite toutefois un calibrage manuel, à l'aide d'un smartphone.

apple_homepod_2_cnews.jpg

Un traitement acoustique polyvalent

A l’écoute, le HomePod dégage une belle présence sonore, avec des voix, des aigus et des médiums précis. Et les divers genres musicaux sont agréablement mis en avant, du métal à la musique électronique, en passant par le jazz et la musique classique. Une polyvalence intéressante, surtout lorsque l'on dispose d'une paire de HomePod pour la coupler en stéréo. Si les mélomanes apprécieront, il reste à noter que le HomePod excelle particulièrement dans la restitution des basses et que les styles RnB, Pop et Electro.

APPLE music mis en avant

L’enceinte ­permet d’utiliser Siri pour piloter d’abord un catalogue de 48 millions de chansons, en étant abonné à Apple Music… et uniquement, l’objet ne permettant pas, aujourd’hui, d’utiliser d’autres services concurrents comme Spotify et Deezer, notamment. Du moins, sans bidouille. Il faut en effet passer par AirPlay depuis son iPhone pour contourner ce principe et pouvoir utiliser un abonnement sur une autre plate-forme musicale. Ici, il sera alors impossible d'utiliser Siri pour commander vocalement les changements de morceaux. Un point que l'on peut regretter, tant le confort d'usage de cette enceinte réside dans le fait de s'affranchir de toute télécommande ou smartphone.

SIRI, roi du foyer connecté ?

Parallèlement, Siri permet de gérer les objets connectés de la maison avec HomeKit, voire d’obtenir des infos (trafic, météo, actualité...), le tout pouvant fonctionner en multiroom avec d’autres HomePod, placés dans les autres pièces du foyer. Il s'agit ici de l'un des avantages des enceintes intelligentes, marché en plein boom, sur lequel Apple rejoint ici ses deux concurrents Google et Amazon. Siri propose ici les mêmes prestations que l'on pourrait lui réclamer avec un iPhone.

Toutefois, Apple a fait un effort certain pour simplifier la tâche des néophytes de la domotique. Lors de sa première connexion, il suffit d'approcher son iPhone de l'enceinte pour que celle-ci soit automatiquement détectée. En trois clics, l'utilisateur pourra interagir avec l'ensemble des appareils compatibles HomeKit déjà intégrés à l'iPhone. Et tout peut alors être piloté à la voix. Un vrai plus qui libère enfin des boutons et autres interactions lorsqu'on souhaite utiliser les objets connectés. La reconnaissance vocale de Siri est plutôt efficace et les micros, assez sensibles, permettent de ne pas avoir à crier lorsqu'on s'adresse à lui à l'autre bout d'une pièce, voire à couvrir la musique.

Un système complet mais perfectible

Au final, le HomePod ne décevra pas les inconditionnels de la marque à la pomme. Taillé pour la musique, il se montre très polyvalent compte tenu de sa compacité. Reste que l'enceinte connectée d'Apple gagnerait à faire preuve d'«ouverture d'esprit» en acceptant de fonctionner plus simplement avec des services musicaux tiers (comme Spotify ou Deezer). On attend également beaucoup des prochaines mises à jour d'iOS et d'AirPlay, l'avantage de ce type d'appareils résidant aussi dans leur capacité à évoluer.

HomePod, Apple, 349 euros.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles