Abaissement de la vitesse à 80 km/h : les GPS doivent-ils être mis à jour ?

Plusieurs détails sont à prendre en compte pour les automobilistes comme les motards. [© Coyote]

L'entrée en vigueur le 1er juillet 2018 de la limitation à 80 km/h, au lieu de 90, sur certaines routes françaises ne doit pas échapper aux utilisateurs de GPS.

Que ce soit par le biais d'une application mobile ou avec des systèmes dédiés dans les véhicules, tous devront renseigner les automobilistes pour ne pas craindre une malencontreuse amende pour excès de vitesse.

Quelque 20.000 panneaux seront remplacés sur les routes secondaires bi-directionnelles et sans séparateur central matérialisé (muret ou glissière) pour indiquer 80. Plus de 400.000 km de voies seront concernées par cette nouvelle réglementation de vitesse. Il appartient toutefois de rester vigilant pour les conducteurs et les motards, lors de cette période traditionnellement encombrée en raison des vacances scolaires.

Constructeurs automobiles et de deux-roues, fournisseurs de services routiers et cartographes promettent que tout devrait rentrer dans l'ordre le jour J pour leurs utilisateurs. Ces derniers devront s'en assurer. Petit détail, une telle limitation impliquera de rouler une minute de plus pour dix kilomètres de trajet et environ huit minutes pour cent kilomètres, selon les algorithmes et projections d'itinéraires a annoncé Mappy.

Des applis mobiles automatiquement à jour

Premier constat, les utilisateurs d'applications smartphones n'auront pas réellement à se préoccuper de ce changement. Les services mobiles iCoyote, Waze, Mappy, mais aussi Google Maps et Apple Plans utilisent des informations issues du Cloud. Celles-ci n'étant pas stockées dans les mobiles, les cartes et les systèmes de calcul de trajet prendront en compte automatiquement les 80 km/h.

Des cartographes au point

Les sociétés spécialisées dans la cartographie des routes l'assurent : «le nécessaire a été fait pour inclure les 400.000 km de routes concernées». Here et TomTom ont publié des communiqués en ce sens. Toutefois certains systèmes utilisant leurs données devront être remis à jour manuellement.

Les GPS intégrés ou ad-hock prêts mais...

Tous les systèmes embarqués dans les véhicules actuels, comme les GPS d'appoint que l'on accroche aux tableaux de bord doivent être remis à jour. Certains le proposeront d'eux-même le 1er juillet ou la veille, d'autres nécessiteront de rentrer manuellement dans les paramètres pour être au point. TomTom a par exemple expliqué qu'une mise à jour a déjà été déployée en juin, mais qu'il faudra en télécharger une autre, plus «légère», le 1er juillet pour inclure le 80 km/h.

«L’équivalent de 62,61 % de la cartographie du territoire sera actualisée et les routes limitées à 90 km/h ne représenteront plus que 0,41 % des routes», précise même Coyote qui déploiera sa mise à jour à compter du 29 juin pour ses utilisateurs.

Vérifier son abonnement pour les systèmes payants

Détail important, les utilisateurs de systèmes payants (mensuellement ou à l'année) devront également vérifier d'avoir un abonnement valable, sans quoi les mises à jour ne seront pas prises en compte dans leurs GPS. Il faudra donc, le cas échéant, repasser par la case souscription au service pour s'assurer d'avoir un système à jour.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles