Steel Rats : un Mad Max déjanté en perspective

Des déchets, de la poussière, des robots, des flingues et des motos : voici les ingrédients de la recette  Steel Rats.

Un jeu vidéo post-apocalyptique qui puise ses inspirations aussi bien dans les westerns crépusculaires que dans la science-fiction. De Mad Max à Terminator, les cinéastes n'ont en effet pas toujours imaginé les futurs possibles de l'humanité sous les meilleurs auspices. Un constat qui anime actuellement le studio polonais Tate Multimedia qui a choisi de confier notre avenir à un gang de motards. Ces «chevaliers» des temps nouveaux devront manier leurs montures de métal et brandir les armes pour éradiquer une menace extra-terrestre : les «junkbots».

Avec son scénario assumé de série B, Steel Rats (Les rats d'acier) s'annonce comme un titre amusant à surveiller de près avant sa commercialisation prévue durant le second semestre 2018, sur PS4, Xbox One et PC. Quelques mois avant sa sortie, nous avons été conviés à faire quelques tours de roues, manettes en mains, au guidon de ces motos de la mort.

D'emblée, Tate Multimedia nous embarque dans un univers sombre, où la rouille, la poussière et les ordures composent les paysages urbains délabrés de Coastal City. Une ville fictive gangrénée par la race des junkbots. Des aliens capables d'incarner nos détritus technologiques pour en faire de véritables machines à tuer.

Une fois le blouson en cuir enfilé et les bottes aux pieds, il suffit de tourner la poignée des gaz pour être propulsé dans un jeu typé arcade. Car Steel rats promet peu de temps morts et c'est bien le visage de la mort que le joueur incarnera tout au long des niveaux proposés, afin d'en finir avec les junkbots.

La direction artistique de Steel Rats n'est d'ailleurs pas sans faire pensé à la célèbre série de jeux Contra, proposée depuis 1987 par Konami, avec son ambiance Cyberpunk, son scrolling à l'ancienne et ses niveaux qui défilent en vue de côté. Manette en main, ce «tonnerre mécanique» survitaminé s'avère assez prometteur. Si la prise en main n'est pas usuelle et demande quelques minutes d'apprentissage, afin de bien jauger des caractéristiques des deux-roues, l'idée de foncer pour régler leurs comptes aux aliens s'avère grisante.

De l'action mais pas que...

Et si les premiers tours de roues laissent à penser que Steel Rats est un jeu répétitif, une première demi-heure suffit à comprendre que son concept est plus subtile, avec la possibilité notamment d'attaquer ces créatures de métal de différentes manières et selon les diverses capacités des motards utilisés. D'autant que de multiples embranchements et bonus s'offrent aux joueurs qui prendront le temps de manier leur destrier avec dextérité. Futur oblige, les motos de Steel Rats ne sont pas de simples deux-roues classiques. Surarmées, elles sont assez puissantes pour permettre de remonter verticalement les murs d'un building. De quoi promettre de folles virées pour les casse-cous.

steel_rats.jpg

En tant que jeu d'arcade qui n'a pour d'autre ambition que de distraire son public, Steel Rats a du potentiel. Toutefois, ce premier aperçu laisse toujours entrevoir quelques dérapages incontrôlés du côté du level design. Le gameplay doit en effet être encore peaufiné pour intégrer au mieux la fougue des motos, qui est parfois mal contenue. Il n'est ainsi pas rare de passer à côté d'un bonus ou de perdre un combat en raison d'une mauvaise gestion des collisions. Toutefois, l'équipe derrière Steel Rats possède encore quelques mois afin de retirer ces obstacles gênants et offrir à ses motards la route qu'ils méritent.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles