La start-up Chouette met les drones et le big data au chevet des vignes

L'appareil est capable de photographier 5 hectares de vignes en une heure à peine. [© Chouette]

Dans nos campagnes, de drôles d’oiseaux scrutent les champs. Les drones sont en effet aujourd’hui les compagnons volants des viticulteurs, qui les utilisent pour analyser la croissance de leurs plans.

La start-up française Chouette, fondée par d’anciens salariés d’Airbus, met à disposition des professionnels une solution high-tech, dans un secteur où le moindre «pépin» peut mettre à mal une récolte entière et sa cuvée.

chouette_drone_1.jpg

Concrètement, le viticulteur est invité à déployer un quadricoptère muni d’un appareil photo, capable de cartographier automatiquement les parcelles. Une heure de vol permettant de couvrir 5 hectares. L’appareil va ensuite transmettre ses visuels vers une tablette, pour être consultés, analysés et traduits grâce à un logiciel.

Un médecin pour les champs

«Mesurer la densité des feuilles pour connaître la surface foliaire et le taux de chlorophylle, relevé grâce à un spectre infrarouge, permet notamment d’évaluer la vigueur de la vigne», précise Charles Nespoulous, cofondateur de Chouette.

Surtout, cette technologie est au chevet des champs en permettant de détecter l’apparition des maladies. Du mildiou, dont les taches sur les feuilles peuvent être perçues, aux maladies du bois, que sont l’esca (un cocktail de champignons destructeur) et la flavescence dorée (due aux piqûres de l’insecte cicadelle), un viticulteur peut intervenir de manière ciblée pour enrayer leur expansion. «L’idée est également de soutenir les solutions plus écologiques, afin de délimiter avec précision les zones d’épandage et réduire l’usage de produits chimiques», conclut Charles Nespoulous.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles