Amazon lance une IA pour le recrutement, mais elle discrimine les femmes

Amazon a mis fin à son expérimentation en début d'année 2018. [LIONEL BONAVENTURE / AFP]

L'expérience a tourné court. Amazon a interrompu les tests d'une Intelligence artificielle (IA) spécialisée dans le recrutement, après qu'il se soit avéré que celle-ci discriminait les femmes.  

L'entreprise avait lancé en 2014 un programme destiné à automatiser le processus de recrutement, a rapporté Reuters. 500 modèles informatiques, capables de repérer 50 000 mots-clés, avaient été mis en place afin d'éplucher les CV des candidats et de déterminer lesquels sont les meilleurs. 

Mais après un an de tests, les ingénieurs se sont rendus compte du fait que leur programme ne choisissait quasiment jamais de femmes.

Une majorité de CV d'hommes

Et pour cause, l'intelligence artificielle s'est basée sur une grande majorité de CV d'hommes, les candidats masculins ayant été majoritaires lors des 10 années étudiées par l'IA. Cette dernière en aurait ainsi conclu que les candidats masculins étaient préférables, pénalisant les CV contenant le mot «femme» ou filtrant les candidats qui avaient étudié dans des écoles reservées aux femmes.

Amazon aurait ainsi abandonné le projet au début de l'année dernière. Selon des sources citées par Reuters, les recruteurs lisaient les recommandations de l'IA mais ne se seraient jamais basés uniquement sur celles-ci pour choisir des candidats.

Vous aimerez aussi

Fibre : l'UFC-Que Choisir s'inquiète des retards de déploiement
Internet Fibre : l'UFC-Que Choisir s'inquiète des retards de déploiement
Dès le mois prochain, les sites pornographiques devront obtenir une preuve d'identité des résidents britanniques avant de pouvoir visionner leurs vidéos.
Internet Royaume-Uni : Une autorisation obligatoire pour regarder du porno à partir du 1er avril
Mobile World Congress : la 5G va bientôt arriver sur nos écrans
High Tech Mobile World Congress : la 5G va bientôt arriver sur nos écrans

Ailleurs sur le web

Derniers articles