La Paris Games Week dédie son édition 2018 aux métiers du jeu vidéo

Le secteur a généré 4,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2017 en France. [© T. REYNAUD/SIPA]

Le grand rendez-vous du jeu vidéo attend plus de 300.000 visiteurs à la Porte de Versailles dès vendredi 26 octobre et jusqu'au mardi 30 octobre. Les acteurs de cette industrie répondent présent pour l’événement et mettront notamment en avant les métiers qui gravitent autour de la création des jeux et de l'e-sport.

Qu’il développe l’imagination ou mise sur l’ultraréalisme, qu’il se mo­que de nos cauchemars ou assouvisse nos rêves, qu’il nous fasse mourir pour mieux nous relever ou découvrir des terres inexplorées, le jeu vidéo fédère. Un constat qui se concrétise désormais cha­que année, depuis 2010, lors du salon Paris Games Week.

L’édition 2018, qui se déroulera du 26 au 30 octobre à Paris Expo Porte de Versailles, ambitionne de combler la passion des gamers. Manettes en main ou casque de réalité virtuelle vissé sur le crâne, ils pourront découvrir plusieurs dizaines de nouveautés, alors que 47 exposants répondront présent sur 80.000 mètres carrés.

Un média très humain

Tous témoigneront de l’excellente santé du secteur, qui a connu une croissance  de 18 % l’an passé par rapport à 2016 en France, rappelle le SELL (syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs), organisateur de l’événement. En 2018, les bons chiffres devraient se confirmer pour l’industrie vidéoludique : les ventes de la Nintendo Switch explosent (plus de 20 millions d’unités écoulées dans le monde), l’installation des Xbox One X de Microsoft et PS4 Pro de Sony accompagne la démocratisation de la 4K, et le gaming sur PC ne s’est jamais aussi bien porté grâce au boom de l’e-sport. Même les smartphones, territoire des casuals gamers (joueurs occasionnels), attirent de plus en plus les acharnés grâce au succès record de Fortnite (300 millions de dollars de recettes dans le monde, rien que sur les appareils iOS).

Un bilan positif qui a conduit la PGW à célébrer ce média sous toutes ses formes. Mais surtout à mettre en avant ceux qui œuvrent au quotidien à la création. Game designers, compositeurs, programmeurs, scénaristes, coachs d’e-athlètes... tous les métiers du jeu vidéo seront mis en avant au travers de rencontres et de conférences, ainsi que par la présence d’écoles et de centres de formation. Au-delà de cet aspect professionnel, le salon veut casser les barrières entre les joueurs et cette industrie, à la croisée des arts, par le biais d’expositions et de rencontres, avec un corner consacré au made in France. La Paris Games Week entend aussi célébrer les gamers quelles que soient leurs passions et leurs capacités, puisque les joueurs en situation de handicap et les personnes âgées pourront participer à des activités dédiées, qui témoignent du pluralisme de ce loisir.

Trois questions à Julie Chalmette, présidente du SELL

julie_chalmette_presidente_du_sell_1_0.jpg

L’année 2017 a battu des records dans le secteur du jeu vidéo et, s’il est encore tôt concernant les chiffres, quel bilan peut-on d’ores et déjà tirer de 2018 ?

L’industrie du jeu vidéo fait preuve d’un incroyable dynamisme, porté par les innovations technologiques et la richesse des expériences proposées par les studios et éditeurs. Il est encore un peu tôt pour dresser le bilan de l’année, car certains jeux très attendus ne sont pas encore sortis, et Noël est une période très importante pour les ventes de jeux vidéo. Ce qui est sûr, c’est que l’offre de jeux présente sur la Paris Games Week et les nombreuses sorties de cette fin d’année laissent présager le meilleur ! La PGW entend aujourd’hui mettre en avant les métiers du jeu vidéo.

Quelle plate-forme privilégient les Français pour jouer ?

Nous menons chaque année une étude sur le profil des joueurs en France et leurs habitudes de consommation. Celle-ci révèle que 59 % des joueurs jouent sur smartphone, 55% sur PC et 47% sur console. L’offre est très riche et le jeu sur mobile a évidemment participé à la démocratisation du jeu vidéo. Il est intéressant de constater que les joueurs jouent sur plusieurs plateformes à la fois et que tous les modèles coexistent.

La PGW mettra aussi en avant les métiers du secteur. Ceux-ci sont-ils encore trop méconnus du public ?

La Paris Games Week est l’occasion de découvrir toute la filière et ses talents. Cette année, 22 écoles seront présentes sur le salon pour rencontrer tous les visiteurs qui souhaitent découvrir les formations et peut être rejoindre l’industrie du jeu vidéo. La diversité des métiers est en effet encore méconnue du grand public. Le jeu vidéo rassemble à la fois des métiers technologiques et artistiques. Nous poursuivons également nos efforts pour rendre le secteur plus mixte. Aujourd’hui, 47 % des joueurs sont des joueuses, alors qu’il n’y a encore que 15 % de femmes dans les studios. Cela passe évidemment par une meilleure connaissance des formations, et des métiers. 

Paris Games Week, du 26 au 30 octobre, de 8h30 à 18h30, Paris Expo, Porte de Versailles. Entrée : 19 euros (tarif réduit : 15 euros), gratuit pour les moins de 7 ans.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles