iPhone Xr : quand Apple veut faire mal à la concurrence

Le Xr reprend le design de l'iPhone X avec des coloris tendance. [© Nicolas Cailleaud/CNEWS]

Apple fait le pari du fun avec l’iPhone Xr. Un smartphone lancé ce vendredi 26 octobre, à partir de 859 euros, et qui pourrait faire un carton face à une concurrence accrue dans le secteur. Son atout ? Démocratiser les iPhone X et Xs.

Alors que l’iPhone X, lancé en fin d’année dernière, était présenté comme le mobile le plus cher de l’histoire de la marque à la pomme, Apple compte séduire un public plus jeune ou moins fortuné avec ce modèle et plus généralement tous ceux qui ne sont pas encore près à franchir le seuil des 1.000 euros pour un smartphone.

Son objectif ? Résister à la vague de nouveaux mobiles milieu de gamme, venus tutoyer les standards élevés de la firme. Les chinois Huawei, Honor, OnePlus, Oppo et Xiaomi ont en effet lancé une politique hautement concurrentielle en 2018, venant ébranler Samsung et Apple. Ce dernier a donc présenté son iPhone Xr, dont le design reprend les codes de l’iPhone X.

Si les Xs et Xs Max s'affichent comme les grands crus de 2018, ce mobile ne manque pas de caractère, ni d'atouts. A commencé par son design soigné, tout en verre et aux contours en métal. Son écran de 6,1 pouces se paie même le luxe d'être légèrement plus grand que les X et XS (5,8 pouces).

Un écran LCD et non pas OLED

Toutefois, il ne profite pas de l'écran OLED de ses aînés et mise, pour des raisons de coût, sur la technologie LCD, dénommée ici Liquid Retina. Un choix qui ne dépareille pas avec les standards actuels, puisqu'il offre un excellent niveau de contraste et de colorimétrie, équivalent à celui d’un iPhone 8, voire supérieur. On retrouve également la fameuse encoche, signature du X, qui inclut d'ailleurs Face ID, le bouton home étant définitivement abandonné en 2018. La caméra TrueDepth se «démocratise» et permettra d'utiliser toutes les fonctionnalités jusqu'ici réservées aux propriétaires d'un iPhone X.

iphone_xr_back.jpg

Son équipement photo reprend dans les grandes lignes les mêmes innovations proposées par les Xs et Xs Max. Seul son unique capteur trahit sa différence, ses grands frères luxueux proposant un duo de capteurs dorsaux décrits comme supérieurs. Cet appareil photo affiche d'ailleurs des spécificités intéressantes, dont le système SmartHDR, pour révéler plus de détails, ainsi qu'un mode Bokeh avancé permettant de régler l'ouverture et jouer avec la profondeur de champ.

Une option intéressante qui, contrairement aux Xs, ne s'applique qu'aux portraits de personnes. Ainsi, le double capteur des Xs et Xs Max permet d'appliquer le Bokeh à toutes sortes d'objets, de sujets, des végétaux aux animaux notamment, afin de les mettre en valeur. De son côté, le Xr ne peut utiliser cette technologie que sur les êtres humains. Un parti pris qui s'explique par le fait que celle-ci s'appuie sur la puce neuronale et la reconnaissance faciale liée à l'intelligence artificielle. Le Xr accueille d'ailleurs, sous sa coque, le processeur A12 Bionic, soit le même que celui de ses camarades Xs et Xs Max.

Un modèle stratégique sur le marché

L’iPhone Xr est surtout le fruit d’une stratégie importante pour la société de Cupertino, qui espère ici regagner des parts de marché grignotées par ses rivaux, notamment par Huawei. Dans un contexte de baisse générale du marché du mobile (-1,8 % au 2e trimestre 2018 par rapport à la même période en 2017), le chinois a en effet atteint 15,8 % du volume des ventes, devant Apple avec 12,1 %, tandis que Samsung, à 20,9 %, a vu lui aussi fléchir les ventes de sa division mobile (-22 % au 2e trimestre), rapporte IDC.

Positionné aux alentours de 850 euros, l’iPhone Xr espère convaincre les clients habitués à Apple de ne pas aller voir la concurrence et offre une image plus sympathique et branchée, grâce à ses six coloris (jaune, bleu, corail, blanc, noir et le rouge Product(RED)).

Parallèlement, nombre des acteurs du marché du mobile ont repris à leur compte le marché des modèles à écrans XXL dotés d’une encoche, avec un design largement inspiré par l’iPhone X. Apple « démocratise » donc d'une certaine façon son fleuron de l’an passé pour résister à cette vague.

Par ailleurs, l’iPhone Xr s’affiche comme un moyen pour Apple d’«offrir» ses services (Apple Music, réalité augmentée, iOS 12...) à un public plus large. Un point important, à l’heure où la société de Tim Cook, son PDG, prépare le terrain pour son futur service de vidéos en streaming, qui pourrait venir bientôt concurrencer les mastodontes comme Netflix et Amazon Prime Video.

iPhone Xr, Apple, à partir de 859 euros.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles