Red Dead Redemption 2 : il était une fois en Amérique

C’est une révolution faite de métal et de vapeur qui a mis fin à la conquête de l’Ouest et au mythe du cow-boy.

De La horde sauvage (1969) à Il était une fois dans l’Ouest (1968), le développement du train a sonné le glas d’une Amérique sauvage, terre des hors-la-loi. Un postulat qui a inspiré Rockstar Games dans Red Dead Redemption 2, disponible ce vendredi 26 octobre. Un western crépusculaire que le studio derrière GTA V (plus de 100 millions d’exemplaires vendus) met en scène avec talent, maîtrise et réflexion.

red_dead_redemption_2_-_1.jpg

Il ne s’agit pourtant pas ici d’une suite, mais d’un prequel à Red Dead Redemption, chef-d’œuvre sorti en 2010. L’action nous transpose en 1899, lorsque les Etats-Unis s’apprêtent à basculer dans une ère industrielle et un siècle qui marquera son expansion. Pourtant, certains rechignent encore à faire le pas vers la modernité, à l’instar du gang de Dutch van der Linde qui refuse de laisser l’Amérique perdre sa liberté et de voir les dollars passer aux mains des financiers en col blanc. En suivant cette philosophie, l’homme s’est constitué une bande de durs à cuire, qui multiplient les coups pendables dans sa cavale effrénée. Une chevauchée fantastique que l’on vit à travers les yeux d’Arthur Morgan. Toutefois, cet as de la gâchette remettra en cause cette vie de hors-la-loi.

Tout l'art de RDR 2 réside dans la combinaison de facteurs pensés jusque dans leurs moindres détails. Que ce soit son monde ouvert tentaculaire et d'une beauté visuelle sans équivalent dans un jeu vidéo, la générosité des tâches et des missions à accomplir, ou encore sa richesse d'écriture, qui offre un scénario travaillé et intelligent. Le tout, profitant d'une galerie de personnages dont chaque dialogue semble crédible, mêlant habilement humour, colère et peine.

Un vivre ensemble de la bande qui prépare le terrain au futur Red Dead Online

Jeu-monde colossal, le titre de Rockstar mise aussi sur un gameplay très novateur, tournant autour de la bande de Dutch. Si le joueur peut s'offrir des virées solitaires et décider de vivre son rêve américain isolé, la communauté offerte par le gang apporte une nouvelle vision de l'aventure. Chacun y apporte sa contribution, des bandits aux prostituées, en passant par le révérent, et le tout constitue une véritable microsociété tangible.

red-dead-redemption-2-5a73466b858c1.jpg

Morgan pourra ainsi chasser, couper du bois, s'intéresser aux chamailleries d'ivrognes, ou tout simplement observer ces petites gens qui savent intimement que leurs jours de liberté sont comptés. D'autant qu'il faudra parfois compter sur ses pairs pour entreprendre certaines missions à hauts risques, comme le braquage d'un train. Cette dimension sociale a d'ailleurs rarement été aussi bien exploitée dans un jeu vidéo et, en ce sens, Red Dead 2 marque un nouveau jalon dans une aventure solo, en développant une certaine tendresse pour ceux qui sont généralement considérés comme des parias. Un vivre ensemble qui prépare également le terrain pour le futur Red Dead Online, que Rockstar Games prévoit de lancer dans les prochains mois, avec un champs d'activités impressionnant pour les adeptes du multijoueur.

red-dead-redemption-2_13.jpg

La vie est également un élément central dans cette œuvre, qui se plaît à exposer la nature sous toutes ses formes. L'Amérique d'alors est en effet sauvage et 200 espèces d'animaux ont été modélisées avec soin pour rendre ces espaces crédibles et vivants. Si des jeux vidéo, comme le récent Assassin's Creed Odyssey, forcent le respect, RDR 2 dépasse cette admiration pour livrer une vision réaliste et parfois crue de ses étendues. Des rayons du soleil qui caressent les arbres d'une forêt au comportement d'un cheval effrayé par les coups de feu, en passant par l'ambiance d'un saloon peuplé d'ivrognes... Rien n'a été oublié et l'on se prend à rêver de revenir, un jour, en réalité virtuelle dans cette Amérique aujourd'hui disparue.

Il reste difficile de résumer un jeu dont l'aventure principale s'étale sur environ soixante-cinq heures à elle seule. Et la générosité du monde ouvert de RDR 2 s’impose comme un voyage sans retour aux cow-boys qui s’y aventureront, tant son histoire s'annonce marquante. Rockstar Games écrit ici non seulement un nouveau chef d'œuvre, qui raconte l'Histoire des Etats-Unis, mais aussi les standards des jeux des années 2020, tant sur le plan visuel que de la richesse qu’ils devront proposer aux joueurs de demain. Red Dead Redemption 2 n'est pas seulement le jeu de l'année, il est déjà le jeu de la prochaine décennie.

Red Dead Redemtpion 2, Rockstar Games, sur Xbox One et PS4.

Vous aimerez aussi

jeux vidéo Xbox Scarlett, PS5, Playdate, Amico, NeoGeo 2... Quelles sont les nouvelles consoles à venir ?
jeux vidéo Les 20 jeux vidéo les plus attendus de 2019
Faits divers Jeux vidéo : un Gamer empêche à distance un autre joueur de se suicider

Ailleurs sur le web

Derniers articles