Le réseau social Gab, dont le tireur de Pittsburgh était un utilisateur, contraint de fermer

Robert Bowers, l'auteur présumé de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh, avait posté sur la plate-forme des messages antisémites[AFP]

Le réseau social Gab, utilisé par l'auteur présumé de la tuerie de Pittsburgh qui a fait 11 morts dans une synagogue samedi, devrait interrompre son activité et fermer prochainement.

Das un communiqué publié sur twitter samedi soir, la direction du réseau social a indiqué que Joyent, la société lui fournissant l'accès internet, allait cesser son activité avec lui. Le service Paypal a également annoncé qu'il cessait son activité avec Gab.

«Gab va probablement être hors service pendant des semaines à cause de cela», a réagi le réseau social sur son compte Twitter. 

Lancé en 2016 sur le modèle de Twitter, Gab est très prisé des mouvements américains d'extrême droite.

Gab veut continuer à «se battre pour la liberté d'expression»

Robert Bowers, l'auteur présumé de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh avait posté sur la plate-forme des messages à caractère antisémites. Dans son communiqué, Gab  -qui se retrouve ainsi associé à cet acte barbare - a indiqué avoir une «tolérance zéro» pour la violence et le terrorisme, se disant «attristé et écoeuré» par la tuerie de Pittsburgh.

Mais le réseau social qui fait de la liberté d'expression son cheval de bataille ainsi qu'un argument marketing de poids a aussi tenu à réaffirmer cet objectif. «Nous continuerons à nous battre pour la liberté d'expression et la liberté individuelle en ligne pour tous. Les grandes firmes technologiques ne peuvent pas nous arrêter. Les médias traditionnels ne peuvent pas nous arrêter», a indiqué le réseau social dans un tweet. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles