Les seniors partagent 7 fois plus de «fake news» que les juniors

Une étude américaine révèle que les plus de 65 ans ont tendance à partager plus de fausses informations sur Facebook que les jeunes utilisateurs.

Cette étude, menée par des chercheurs des universités de Princeton et de New York, a été publiée dans la revue Science Advances. Les scientifiques ont analysé le comportement d’un échantillon d’Américains sur Facebook pendant la campagne présidentielle de 2016.

Il en ressort que 8,5% des utilisateurs du réseau social ont partagé une fausse information provenant d’un site «toxique» et que les personnes âgées de plus de 65 ans ont partagé sept fois plus de ces «fake news» que les 18-29 ans. D’après les auteurs de l’étude, cette différence s’explique par le fait que les personnes de plus de 60 ans aient moins l’habitude des médias numériques, donc plus de difficulté à évaluer la fiabilité d’un article sur Internet.

L’autre fait marquant est que les personnes qui se disent républicaines ont également partagé beaucoup plus de «fake news» que celles qui se revendiquent démocrates. Cela s’explique par le fait que les fausses informations qui circulaient lors de la campagne électorale étaient en grande majorité en faveur du candidat républicain Donald Trump.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles