La demande de mobiles reconditionnés toujours en hausse

Le budget moyen pour un mobile reconditionné est de 200 euros. [© C.Maillet/Recommerce]

Alors que 20,2 millions de smartphones ont été vendus en France en 2018, plus de 2,14 millions l’ont été par le biais du marché du reconditionné.

Une croissance en hausse de 7 % par rapport à 2017, selon une récente étude de l’institut Kantar pour Recommerce. «Il y a aujour­d’hui une tendance de fond au mieux consommer, dans un marché en panne d’innovations, tandis que les cycles de vie des mobiles s'allongent. Près d’un Français sur dix (57 %) se dit d’ailleurs intéressé pour acheter des mobiles reconditionnés, qui représentent désormais 10,6 % du marché national du smartphone», souligne Patrick Richard, directeur marketing chez Recommerce.

Sur cette plate-forme, le budget de rachat moyen est de 200 euros. Un montant qui permet d’accéder à des mobiles Apple -dont les iPhone trustent ce marché- et Samsung, perçus comme haut de gamme. Autre fait notable en 2018, la montée en puissance de la marque Huawei, dont le volume de vente chez Recommerce a doublé entre 2017 et 2018. Une donnée significative de la notoriété croissante du constructeur chinois.

A noter, d'autres groupes chinois pourraient bientôt rejoindre ce marché de l'occasion recyclée. A l'instar de Xiaomi et Oppo qui se sont installés en France l'an passé. Toutefois, il est encore tôt pour juger la part de marché de ces acteurs sur le reconditionné, puisque leurs smartphones 2018 ne sont pas encore arrivés en fin de cycle.

recommerce-atelier-10.jpg

© C.Maillet/Recommerce

Parmi les clients qui plébiscitent les produits high-tech recyclés, la tranche d’âge des 16-34 ans. Plus de 30 % d’entre eux ont déjà acheté un mobile reconditionné et 63 % ont l’intention de s’offrir leur prochain smartphone par ce biais. «Cet engouement de la part des consommateurs plus jeunes à deux causses principales. D'une part, le marché du reconditionné est d'abord digital, et d'autre part, il répond aux impératifs liés au pouvoir d'achat», commente Patrick Richard. Enfin, l'étude Kantar pointe la notoriété du marché du reconditionné, aujourd'hui connu par 73 % des sondés.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles