Facebook : les données de 540 millions d’utilisateurs en accès libre

L'entreprise Up Gard affirme dans un communiqué avoir trouvé une base de données contenant «des commentaires, des 'j'aime', des noms, des identifiants» de 540 millions d'utilisateurs du réseau social Facebook[JOEL SAGET / AFP]

Une firme de cybersécurité a mis la main sur deux collections de données d'utilisateurs Facebook non-protégées sur les serveurs d'Amazon. Des milliers de noms, de mots de passe, de commentaires et autres ont ainsi été laissés à la portée de tous.

Répéré par The Wired, l'entreprise Up Gard affirme dans un communiqué avoir trouvé une base de données contenant «des commentaires, des 'j'aime', des noms, des identifiants» de 540 millions d'utilisateurs du réseau social Facebook.

Ces informations étaient stockées sur deux serveurs fournis par Amazon, l'une pour une entreprise mexicaine Cultura Colectiva et l'autre par le développeur d'applications At the Pool.

Pour la firme américaine, ces données sont «une nouvelle preuve que quand Facebook partage ses données avec des tiers, il n'a vraiment aucun contrôle sur ce qu'elles deviennent et comment elles sont stockées».

Suite à ces révélations, le porte-parole de Facebook a déclaré que la société continuait d'évaluer l'ampleur des informations disponibles et les conséquences potentielles pour les utilisateurs.

Facebook a déjà été épinglé pour sa gestion des données personnelles après l'affaire Cambridge Analytica. Cette firme britannique, utilisée par Donald Trump lors de la présidentielle de 2016 aux Etats-Unis, est accusée d'avoir analysé les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles