30 ans de la Game Boy : les 10 meilleurs jeux de la portable

A son lancement, la console était vendue 590 francs, soit environ 90 euros.[© Nintendo]

Lancée dans l'archipel nippon le 21 avril 1989, la Game Boy de Nintendo fêtera ses 30 ans ce dimanche. Une console légendaire qui reste dans le cœur de toute une génération de gamers.

Il faut souligner que la portable grise, avec ses déclinaisons, était la star des années 1990. Nintendo poussa sa production jusqu'en 2003, pour en écouler plus de 118 millions d'unités, avant d'être définitivement remplacée par la Game Boy Advance, pourtant lancée en 2001.

Vendue pour 590 francs (environ 90 euros) en France lors de son lancement en septembre 1990, la mère des consoles portables a accueilli une ludothèque florissante de près de 2.000 jeux. De Tetris à Pokémon, en passant par Super Mario Land et Zelda A Link's Awakening, voici les 10 titres phares qui ont contribué à sont incroyable succès.

Tetris

Avec 35 millions de petites cartouches grises vendues, Tetris reste le plus gros succès de la Game Boy - et le 4e jeu le plus vendu de tous les temps -. Il ne s'agissait pourtant pas de la première déclinaison du célèbre puzzle game d'Alekseï Pajitnov, créé en 1984. Toutefois, la portable de Nintendo était le support parfait pour en profiter en tous lieux.

Pokémon Rouge, Bleu et Jaune

Si Pokémon est devenu un véritable phénomène de société, c'est avant tout à ses tous premiers jeux en noir et blanc qu'il le doit. Lancée d'abord au Japon en 1996, dans les versions Vert et Rouge, la série s'est faite désirer jusqu'en 1999 en Europe, avec les versions Rouge et Bleu, rapidement rejointes par la Jaune. Succès immédiat dans les cours de récréation, les deux jeux étaient également portés par la série TV diffusée sur TF1. Surtout, la quête aux monstres de poches a relancé les ventes de la Game Boy. Alors vieillissante, la machine 8-bits livre son baroud d'honneur face à la déferlante des consoles 32-bits et 64-bits.

Super Mario Land

Que serait une console Nintendo sans un bon jeu Mario ? Autre jeu du lancement de la Game Boy en 1989, Super Mario Land était le fier représentant du petit plombier moustachu sur la machine. Un titre imaginé par Gunpei Yokoi, lui-même génial inventeur de la Game Boy, et Satoru Okada, l'un des pontes de la division consoles portables de la firme de Kyôtô. Et si les pursites de Mario avaient décrié les sprites en 2D trop petits à l'écran, force est de constater que ce jeu n'a pas pris une ride.

Zelda : Link's Awakening

Commercialisé en 1993, Zelda : Link's Awakening est directement entré au Panthéon des jeux cultes de la petite console grise. On y découvre Link qui se réveille échoué sur une île labyrinthique et regorgeant d'enigmes. Avec ses graphismes directement inspirés de Zelda III, sur Super NES, Nintendo offre à son héros l'une de ses plus belles aventures. Une chef d'œuvre tout en poésie qu'une nouvelle génération de joueurs va pouvoir découvrir bientôt sur Switch, grâce à un remake prévu pour cette année.

Metroid II

Héroïne emblématique de la NES, Samus est à Nintendo, ce que Ripley est à Alien : une femme forte capable de tenir tête aux plus horribles créatures de l'espace. Et l'arrivée de cette spationaute casquée sur Game Boy pour sa deuxième aventure a marqué plus d'un joueur de l'époque. Un jeu toujours aussi bon, alternant astucieusement entre les phases d'action et d'exploration.

Castlevania II : Belmont's Revenge

Autre série phare de l'ère de la Game Boy, Castlevania a connu trois épisodes. Alors que le premier s'avère raté en raison de la lenteur excessive de son personnage et de son côté punitif injuste, le 2e épisode, sous-titré Belmont's Revenge, remonte nettement le niveau. Un peu plus agréable à jouer et plus accessible, il reste une valeur sure pour les fans de la saga vampirique.

KID dracula

Parallèlement à sa série Castlevania, Konami a imaginé une version parodique de sa célèbre série. Avec Kid Dracula, le joueur incarne le fils du célèbre conte suceur de sang. Loin d'être un jeu moyen et facile d'accès, Kid Dracula est l'un des meilleurs du genre sur Game Boy, si ce n'est l'un des plus beaux. Les multiples transformations de son héros et les niveaux bourrés de petits détails humoristiques en font un enchantement à parcourir. Une perle méconnue.

Wario Land : Super Mario Land 3

Double maléfique de Mario, Wario compte parmi les incontournables de Nintendo. On oublierait presque que cet anti-héros a percé grâce à la Game Boy. Après avoir joué les méchants dans l'excellent Super Mario Land 2, ce gros ronchon jouflu a droit a propre série de jeu, dont Wario Land marque le début. Amusant et bourré de secret, il s'affiche comme une pièce de choix dans les étagères de tout collectionneur de jeu GB.

Gargoyle's Quest

Mythique pour nombre de gamers aguerris, Gargoyle's Quest est un spin-off de la saga Ghosts'n Goblins. Le joueur incarne Firebrand, un démon en quête de respect parmi les siens. Son aventure le mènera aux confins des enfers pour montrer qui est le patron. Réputé pour sa difficulté, il n'en reste pas moins l'un des meilleurs titre de la plateforme.

The Sword of Hope II

Sorti en 1996 et jeu oublié de la ludothèque GB par le grand public, The Sword of Hope II n'en reste pas moins un must-have dans son genre. Ce jeu de rôle pur et dur, en vue subjective, rappelle le célèbre Dungeon Master que les fans d'Amiga 500 connaissent bien. Le joueur y avance petit à petit dans un monde d'heroic fantasy. Mêlant jeu textuel, combats dignes de Donjons et Dragons et musiques enchanteresses, il reste un bonne pioche pour les connaisseurs.

À suivre aussi

jeux vidéo Ring Fit Adventure : on l'a testé en extrême durant près d'un mois et on a vraiment sué
jeux vidéo Une première bande-annonce de folie pour la version PC de Red Dead Redemption 2
La marque est sous le feu des critiques
esport Blizzard bannit 3 joueurs professionnels d'Hearthstone pour leur position sur Hong Kong

Ailleurs sur le web

Derniers articles