Chine : une sonnerie de téléphone spéciale pour reconnaître les citoyens endettés

Le dispositif intègre le système de notation des citoyens de l'empire du Milieu. [© N.ASFOURI / AFP]

Elle est surnommée la sonnerie de «la honte» dans l'empire du Milieu. La Chine expérimente actuellement un système controversé permettant de reconnaître les citoyens endettés grâce à leur smartphones.

Concrètement, les «mauvais payeurs» se voient attribués une sonnerie d'attente particulière, sur décision des tribunaux locaux et en accord avec les opérateurs de téléphonie. Ainsi, une personne condamnée pour ne pas avoir remboursée ses dettes hérite d'un message vocal qui remplace le traditionnel bip d'attente.

En lieu et place, le message vocal suivant est diffusé aux personnes qui tentent de les joindre : «La personne que vous êtes en train d’appeler a été placée sur une liste noire par le tribunal du comté. Veuillez s’il vous plaît exhorter cette personne à remplir ses obligations légales. Les employés du tribunal apprécient votre soutien. Merci!». Le citoyen en question est donc fiché et pointé du doigt pour qu'il paye ses dettes.

Une décision approuvée par le gouvernement

L'ensemble de ce dispositif a été approuvé par le gouvernement chinois dans le cadre de son système «crédit social», mis en place en 2014. Ce dernier vise actuellement à sélectionner les citoyens dont le comportement est vertueux, en les récompensant, et à dénoncer les «mauvais élèves». Une grille de notation a ainsi été mise en place et les plus mal évalués se voient refuser des crédits à la consommation, un emprunt immobilier, voire des voyages en avion à l'étranger, notamment. En 2018, ce dispositif aurait ainsi empêché 17,5 millions d’achats de billets d’avion et 5,5 millions d’achats de billets de train par ces citoyens.

À suivre aussi

Smartphone Google dévoile son Pixel 4, un smartphone toujours branché photo
Cybersécurité Les cyberattaques visant les mobiles ont triplé en 2019
Cette application, baptisée Xuexi Qiangguo, a dépassé en avril le cap des 100 millions de téléchargements, selon les médias d'Etat chinois.
surveillance Chine : une application sur Xi Jinping espionne les smartphones de ses 100 millions d'utilisateurs

Ailleurs sur le web

Derniers articles