5 astuces high-tech pour réduire les factures d'eau et d'électricité

Le marché des thermostats intelligents est en pleine croissance. [© Netatmo]

Alors que les tarifs réglementés de l'électricité vont augmenter de 5,9 % le 1er juin, de nombreux objets connectés sont aujourd'hui proposés pour faire des écnomies substantielles et changer nos habitudes de consommation. Voici notre sélection des indispensables.

Les thermostats

thermostat-connecte-tactile_5cee6643c865c.png

© Somfy

Alors que les foyers français dépensent en moyenne plus de 1.600 euros par an pour leur chauffage, opter pour un thermostat intelligent est un choix judicieux. La promesse est ici de réduire d'environ 20 à 30 % la facture et le retour sur investissement se fait en général dès la deuxième année. Les sociétés Netatmo, Somfy, Google Nest, Bosch, HoneyWell, Ween ou encore Tado proposent chacune leurs modèles adaptés à tous types de chauffage et leurs prix varient de 99 à 250 euros, pour les prix généralement constatés.

Certains misent sur l'intelligence artificielle pour proposer un thermostat qui s'adapte tout seul aux habitudes de ses propriétaires, à l'instar du Nest Learning Thermostat. Quand d'autres misent sur des applications mobiles afin de les piloter à distance et de créer des scénarios efficaces, comme Netatmo et Somfy.

Notre conseil avant d'acheter :

Vérifiez bien le type de chauffage que le thermostat intelligent peut gérer. Individuel ou collectif, pompe à chaleur, gaz ou électricité, chaudière... Car tous ne sont pas forcément compatibles. Toutefois, il existe aujourd'hui une solution pour toutes les sources d'énergies. Et si l'approche de l'été est le moment où le chauffage devient le cadet de vos soucis, c'est surtout l'occasion de réaliser de bonnes affaires. En effet, la plupart des fabricants en profitent pour casser les prix avant de lancer dès l'automne la prochaine génération de thermostats.

Les prises de courant

konyks_5cee75ef123ee.jpg

© Apinov

Legrand, Konyks by Apinov, Eve Energy et Xiaomi notamment, proposent des prises connectées intéressantes. Une fois branchées ou installées, celles-ci permettent de piloter à distance les appareils de la maison et de s'assurer de leur mise hors tension. Certaines sont livrées avec une application dédiée qui permet d'obtenir des renseignements sur la consommation électrique des produits qui y sont branchés. Un atout intéressant notamment pour identifier les appareils électroniques les plus énergivores ou encore ceux dont la fonction veille est dispensable. De manière général, la plupart de ces prises peuvent être raccordées à un hub domotique (comme Alexa, Siri et Google Assistant), afin de les piloter grâce à une simple commande vocale. Pratique pour allumer et éteindre les lumières lorsqu'on se réveille ou l'on quitte le foyer.

Notre conseil avant d'acheter :

Les prises connectées sont proposées pour des prix variant entre 15 et 50 euros. Il reste intéressant d'investir au moins 30 euros dans certaines, afin de s'assurer d'une bonne compatibilité de la prise avec la plupart des assistants. Le packaging doit préciser si le produit fonctionne avec Siri, Alexa ou Google Assistant, notamment, si vous souhaitez les commander vocalement. Il convient également de vérifier, avant achat, quel protocole elles suivent (Zigbee, Wifi, Bluetooth). Là encore, afin de s'assurer d'une bonne compatibilité avec les autres produits domotique qui équipent votre foyer.

Le radiateur

muller_1_0_5cee6ec8ce605.jpg

© Muller

Alternative intéressante aux thermostats connectés, les radiateurs intelligents tout équipés sont aussi commercialisés. Les marques Muller et Netatmo se sont récemment associées en ce sens pour ajouter une technologie nouvelle aux radiateurs électriques : Muller Intuitiv. Ceux-ci se voient adjoindre un petit module qui rend l'appareil connecté avec une application. Celle-ci renseigne alors sur l'état de la consommation, la témpérature... et peut être pilotée à distance ou programmée pour fonctionner avec quelques degrés de moins lorsqu'il n'y a personne à la maison, par exemple. D'autres marques sont également sur les rangs de ce marché en plein boom, à l'instar de Thermor et Sauter.

Notre conseil avant d'acheter :

Investir dans un radiateur connecté reste un budget, avec des tarifs variant entre 500 et plus de 1.000 euros, selon la taille du radiateur. Toutefois, il peut s'avérer très rentable à long terme, avec une facture énergétique promise à la baisse (jusqu'à moins 45 %), selon les fabricants. Autre avantage, ces radiateurs sont souvent des modèles tout en un, qui sont livrés avec des télécommandes ou une appli mobile pour les piloter. Et pour les personnes disposant d'un compteur électrique Linky, il est souvent possible de les relier tous ensemble par son intermédaire, afin de les gérer avec une télécommande unique.

Le pommeau de douche

hydrao-avril2018-creditphoto-deniscouvet-studiolesboitesnoires-78_5cee726ce8bac.jpg

© Denis COUVET-StudioLESBOITESNOIRES

Du côté de la facture d'eau, les prix montent aussi et, au-delà des économies, on touche à l'écologie. La start-up française Hydrao propose un pommeau de douche innovant destinée à toute la famille. Baptisé Hydrao Aloe, celui-ci est compatible avec tous les formats de tuyaux de douche et se branche simplement avec. Nul besoin de piles ou de batteries pour fonctionner, puisqu'une petite turbine, qui fonctionne grâce à la force du jet d'eau, permet d'alimenter une série de LED intégrées à son pommeau. Un jeu de couleurs se met alors en marche. Tant que l'éclairage reste vert, sous 10 litres, la consommation d'eau reste dans un usage acceptable, puis l'objet vire au bleu (jusqu'à 20 l), avant de passer au violet (30 l), puis au rouge (40 l). L'idée est de permettre à chaque membre du foyer de prendre conscience de l'usage qu'il fait de la douche et d'imposer à tout le monde de passer le moins de temps possible sous l'eau, pour ne pas gaspiller.

Notre conseil avant d'acheter :

Ce produit est fait pour vous, si vous avez des enfants qui ne comprennent pas le concept d'une douche rapide. Le concept du jeu de couleurs permet de «visualiser» clairement les litres d'eau écoulés et de fixer des limites. Vendu au prix de 69,90 euros, le produit est simple et dispose même de sa propre application mobile pour savoir quel membre du foyer gaspille le plus. En France, on estime que les douches coûtent 240 euros par an et par personne en moyenne. Hydrao estime, quant à lui, que ce montant pourrait être divisé par deux, en utilisant ce système de manière rationnelle.

Le système d'arrosage

eve_aqua_5cee83d9ccffc.jpg

© Eve

Pour les personnes disposant d'un jardin, l'arrosage peut alourdir considérablement la facture d'eau. Là encore, le secteur high-tech s'est emparé de la question. Le contrôleur d'eau intelligent Eve Aqua ou les programmateurs d'arrosage connectés Gardena permettent de réguler les systèmes, même à distance. Par le biais d'une appli mobile, ils peuvent renseigner en temps réel sur la consommation, tandis que les horaires peuvent être pilotés de manière simple.

Notre conseil avant d'acheter :

Les systèmes d'arrosage connectés sont en réalité relativement abordables et les économies à réaliser sont intéressantes. Pour environ 100 euros, ces appareils se révèlent économes sur le long terme. Reste qu'ils sont plus intéressants pour les régions sèches. Il convient donc de bien définir l'intérêt de cet achat en fonction de l'indice de pluviométrie annuel moyen de votre commune et de la surface à couvrir.

À suivre aussi

High-Tech On a testé Prinker, le tatoueur de poche
Conso 5 cadeaux high-tech pour la fête des mères
intelligence artificielle Olivier Bousquet (Google) : «L'Intelligence artificielle fait déjà mieux que l'homme dans certains domaines»

Ailleurs sur le web

Derniers articles