Gamescom 2019 : les annonces marquantes du salon du jeu vidéo

Dévoilé à l'E3, Dragon Ball Z Kakarot a rassuré les joueurs à la Gamescom. Dévoilé à l'E3, Dragon Ball Z Kakarot a rassuré les joueurs à la Gamescom. [© Bandai Namco]

La Gamescom, grand messe allemande du jeu vidéo, s'achève ce samedi 24 août. Moins porteur que l'E3 de juin dernier, l'événement n'en demeure pas moins annonciateur de belles nouveautés, à grand renfort de bandes annonces. Voici ce qu'il faut en retenir.

google Stadia : des annonces et des questions

Précédent de quelques heures l'ouverture officielle de la Gamescom lundi dernier, Google en a profité pour mettre en avant son futur service de cloud gaming : Stadia. Le géant américain a tout d'abord confirmé les tarifs liés à cette offre. Le premier forfait sera nommé Stadia Base. L’inscription est ici gratuite, mais les jeux s’achètent à l’unité. On pourra jouer en Full HD 1080p. Le second forfait se nomme Stadia Pro. Pour 9,99 euros par mois, les gamers pourront accéder à l’ensemble de la ludothèque Stadia en 4K à 60 images par seconde.

google_stadia_pad_5d5e509ebe861.jpg

En outre, le Stadia Controller, manette universelle permettant de jouer sur différents appareils compatibles (TV, tablette...), complétera cette offre, même s'il ne sera pas obligatoire de l'utiliser pour accéder au service. Toutefois, pour 129 euros, une offre de précommande permettra d'obtenir le pad, un chromecast ultra, un abonnement de 3 mois à Stadia Pro, l'intégralité du jeu Destiny 2 et ses DLC, ainsi que quelques bonus supplémentaires.

Mais la venue de Google était principalement axée sur l'annonce de nouveaux jeux promis dans son futur catalogue en ligne. Le premier, et non des moindres, sera Cyberpunk 2077. Attendu sur consoles et PC pour avril 2020, la date de disponiblité du prochain blockbuster de CD Projekt Red n'a pas encore été précisée sur Stadia. Le jeu de course urbain GRID sera aussi de la partie, tandis qu'une exclusivité est annoncée avec Orcs Must Die ! 3.

Reste que la présentation de Google fut assez succincte, pour un service dont le lancement est déjà prévu pour le mois de novembre en France. Beaucoup de gamers attendent en effet de voir le service de cloud gaming en action et s'il répondra bien aux exigences des joueurs, même pour des connexions à Internet à faible débit.

Dragon Ball Z : Kakarot pour les nostalgiques

Après avoir amplement satisfait les fans de la première heure de la saga Dragon Ball avec le jeu de combat FighterZ, Bandai Namco entend faire entrer Son Goku et ses amis dans la décennie 2020 avec un jeu de rôle sous-titré Kakarot, autre nom donné à Son Goku dans le manga. Un opus attendu pour le premier semestre de l'année prochaine et que nous avions pu prendre en main en avant-première en juillet dernier. On y retrouve forcément notre Super Saiyan préféré, qui pourra faire équipe avec d'autres personnages emblématiques de la saga. Parmi les annonces liées au jeu durant la Gamescom, on apprend que Dragon Ball Kakarot se focalisera uniquement sur les arcs historiques de Dragon Ball Z, reprenant la saga des saiyans avec Vegeta notamment, puis celle se déroulant sur la planète Namek et l'implaccable Freezer, avant de revenir sur Terre pour explorer l'arc des cyborgs et de Cell. Les plus nostalgiques apprécieront ce retour aux sources.

Premier constat, il ne s'agit pas d'un jeu en monde ouvert, contrairement à ce qui avait été un temps avancé par certains joueurs. Si l'espace de jeu est suffisamment large pour donner cette illusion, c'est toutefois pour mieux mettre en scène les combats percutants de la série. Ces derniers sont d'ailleurs largement inspirés des anciens jeux de combats en 3D dont profitait la série il y a quelques années. Si les actions semblent encore assez limitées sur la démo que nous avons pu tester, le studio CyberConnect2, qui a déjà brillamment œuvré sur la saga Naruto Ultimate Ninja Storm, semble vouloir rendre un bel hommage au manga d'Akira Toriyama. A suivre de près donc.

Début 2020, sur PS4, Xbox One et PC.

la police revient dans Need for Speed Heat

Mise sur la touche par de nombreux joueurs lui préférant les jeux de la saga Forza Horizon, la franchise Need for Speed fait peau neuve et compte bien reconquérir le cœur des passionnés de belles mécaniques et de tuning. Un nouvel opus estampillé Heat entend démarrer sur les chapeaux de roues le 8 novembre prochain.

Attendu sur consoles et PC, le titre verra surtout le retour des forces de l'ordre qui viendront perturber les courses poursuites lancées en pleine ville et en plein trafic, de jour comme de nuit. Parallèlement, le jeu conservera son univers branché, digne de The Fast and the Furious, avec des possiblités de customisation à foison. Reste à savoir si celà suffira à redorer le balson d'une série décriée ces dernières années.

Le 8 novembre, sur PS4, Xbox One et PC.

du gameplay pour Marvel's Avengers

Dévoilé lors l'E3 en juin dernier, Marvel's Avengers s'est plus amplement montré à la Gamescom grâce à une longue vidéo révélant 18 minutes de gameplay du prochain gros jeu de Square Enix. On y découvre Thor, Iron-Man, Hulk, Captain America et La Veuve Noire collaborer sur un premier niveau où la ville de San Francisco est plongée dans le chaos. A grands renforts d'effets spéciaux, le jeu promet d'exploiter les pouvoirs des super-héros Marvel à travers différentes missions explosives.

Le 15 mai 2020, sur PS4, Xbox One et PC.

L'énigme Death Stranding

Futur chef d'œuvre imaginé par un génie ou délire obscur d'un fou ? La question reste en suspens autour de Death Stranding. Créé par Hideo Kojima, père de la saga culte Metal Gear, ce futur titre exclusif à la PS4 est attendu pour novembre prochain. Il a révélé un peu plus son histoire et surtout montré son gameplay lors de la Gamescom. Le casting prestigieux qui l'accompagne (Norman Reedus, Mads Mikkelsen, Léa Seydoux ou encore Guillermo del Toro) promet du meilleur pour ce titre qui reste toujours autant énigmatique. Mais la communication envoûtante mise en place par Hideo Kojima ne manque jamais de titiller la curiosité des joueurs.

Le 8 novembre, sur PS4.

Les créateurs de World of Tanks présentent Caliber

Lorsque Wargaming, créateur de World of Tanks, World of Warships et World of Warplanes, se lance dans le FPS tactique multijoueur, les gamers retiennent leur souffle. L'éditeur biélorusse a profité de la Gamescom pour lâcher un premier trailer autour de Caliber. Un jeu de tir à la première personne qui se veut très tactique, à l'instar de Rainbow Six Siege d'Ubisoft. Pensé pour des joueurs avertis, Caliber invite à former une équipe de quatre spécialistes armés issus des commandos d'élite de différents pays. Il faudra déjouer les plans de terroristes ou un groupe d'autres joueurs en ligne. La coordination et le sens de la tactique seront les clés de ce jeu qui se veut le plus réaliste possible.

Fin 2019, voire courant 2020, sur PC.

Mario et Sonic nostalgiques des JO

C'était la petite surprise qui fait plaisir du salon allemand. Le futur jeu Mario & Sonic aux Jeux Olympiques de Tokyo 2020, prévu pour novembre, jouera également la carte de la nostalgie en présentant des épreuves en 2D pixellisées, ayant pour but de rendre hommage aux JO de Tokyo de 1964, précise Nintendo. De quoi offrir une belle séquence rétro pour les gamers qui auraient usé leurs pouces sur Track & Field dans les années 1980. Outre ce petit clin d'œil, le titre qui sera disponible sur Switch avec des graphismes en 3D à la page. Le jeu a aussi rassuré durant la Gamescom, quant à sa capacité à offrir du challenge et des soirées endiablées autour de nombreuses disciplines olympiques revisitées par Mario et sa clique.

Le 8 novembre sur Switch.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles