Mario Kart Tour est disponible sur smartphones, un jeu plaisant mais loin des versions consoles

Mario et sa clique entrent en piste sur les mobiles pour en découdre sur les circuits. Nintendo lance ce mercredi 25 septembre Mario Kart Tour, une déclinaison de sa saga phare partie sur les chapeaux de roue en 1992 sur Super Nintendo.

Ce nouveau jeu mobile de la firme de Kyoto apporte aux smartphones tout le fun des courses endiablées du petit plombier moustachu et ses amis. A nous les carapaces rouges et les peaux de bananes pour mettre des bâtons dans les roues de ses adversaires et semer la zizanie parmi les caïds qui paradent en tête. Petit plus, des challenges sont également disponibles où il ne s’agit pas d’être en première place pour gagner, mais de se débarrasser de certains adversaires.

A l'essai, les courses ne sont pas déplaisantes. Et tout se joue avec un seul doigt à faire glisser ou tapoter sur l'écran tactile du smartphone ou de la tablette. Cependant, on reste encore très loin des sensations offertes par une vraie partie sur console, manette en main, où le gameplay s'avère plus nerveux et largement plus précis.

Sur Mario Kart Tour, les défis restent nombreux et Nintendo promet de relancer l'intérêt toutes les deux semaines avec de nouvelles courses et challenges. Il est à noter qu'un Pass Or est proposé au prix de 5,49 euros/mois. Celui-ci permet d'accéder à des défis supplémentaires, ainsi que des bonus et surtout aux courses en mode 200 cc (beaucoup plus rapides et ardues). Un prix disctuable mais Nintendo promet d'accéder gratuitement à cet abonnement pour le lancement du jeu (avant un renouvellement automatique).

S’il ne vaut pas une véritable partie de Mario Kart 8 Deluxe, qui reste la référence actuelle sur Switch, ce Mario Kart Tour offre sa dose de bonne humeur. Et rien que pour sa gratuité (si l'on ne s'abonne pas au Pass Or), le jeu vaut le détour. Reste encore à découvrir le multijoueur qui n'est pour l'heure pas encore disponible, mais qui pourrait relancer grandement l'intérêt du jeu sur le long terme.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles