On a testé Luigi's Mansion 3 et on s'est gentiment fait peur en famille

Difficile de faire décrocher les plus jeunes de Fortnite ? Emmenez-les donc dans une chasse aux fantômes en famille grâce au fantastique Luigi's Mansion 3.

Quoi de mieux pour Halloween que de se lancer en famille dans une chasse aux fantômes ? C'est un peu ce que propose Nintendo avec son tout nouveau Luigi's Mansion 3 exclusif à la console Switch, en magasins dès le 31 octobre. Une fois encore, le géant japonais livre un titre parfaitement réalisé qui joue avant tout la carte du plaisir.

En anglais, on oppose le «playing», le plaisir de jouer, au «gaming», une approche plus compétitive du jeu vidéo. Qu'on aime ou pas les productions de Nintendo, celles-ci sont systématiquement une invitation au plaisir de jouer, souvent de partager (même si des titres comme Mario Kart ou Smash Bros peuvent aussi rentrer dans la case des jeux compétitifs). Luigi's Mansion 3 ne déroge pas à la règle, bien que celui-ci soit développé par les Canadiens de Next Level Games, sous la houlette de la firme de Kyoto.

luigis_mansion_3_test._1_5db707e37dd3a.jpg

Luigi et ses amis arrivent pour leurs vacances dans un hôtel qui n'a rien à envier à celui du film d'animation Hôtel Transylvanie. A peine endormi, Luigi se réveille pour découvrir que ses amis, Mario et compagnie ont disparu, et que les lieux sont peuplés de spectres. Ni une ni deux, Luigi dégaine son aspirateur à fantômes, l'Ectoblast  GL-U, attrape sa lampe torche spectroflash et s'arme de tout son courage pour explorer la sinistre bâtisse. Un vrai périple à la Ghostbusters.

On a donc arpenté les dédales enténébrés de cet hôtel seul, à tour de rôle, ou bien à deux (l'une des nouveautés de cet opus). Une aventure père-fils car c'est aussi le charme des jeux réalisés par Nintendo : parvenir à rassembler autour d'une même manette les générations. 47 ans au compteur d'un côté (dont près de 40 à jouer) et 9 ans de l'autre. On pourrait à ce titre dire que Nintendo est un peu le Pixar du jeu vidéo. On s'est donc tranquillement installé devant la télé pour vivre et surtout partager cette aventure idéale pour se donner doucement la chair de poule à quelques encablures d'Halloween.

Une véritable enquête invitant à réfléchir

Drôle, facile à prendre en main, intelligent… Luigi's Mansion est aussi in fine assez classique dans son déroulement. Il faut trouver une clé à l'endroit A pour ensuite se rendre à l'endroit B, trouver un pouvoir spécifique avant d'atteindre un endroit spécial et ainsi de suite. Ces énigmes constituent la plus grande part de l'aventure qui est avant tout une enquête. Il faut observer, réfléchir, trouver le bon passage, la bonne astuce, le reflet dans le miroir qui délivrera l'indice salvateur. On vous le dit, on n'était pas trop de deux pour avancer.

luigis_mansion_3_test_2_5db7083b26234.jpg

Le jeu introduit aussi un tout nouveau personnage. Celui-ci, baptisé Gluigi, est composé de slim et peut ainsi se faufiler entre des barreaux ou au milieu de pieux. A deux joueurs, il est possible pour le premier joueur de diriger Luigi et pour le second sont alter ego en gelée. Un mode que l'on peut, sitôt Gluigi rencontré, activer et désactiver à n'importe quel moment. Idéal pour s'entraider et travers, ensemble, la vingtaine d'étages de cet hôtel hanté. La formule, comme toujours avec les titres Nintendo, fonctionne parfaitement.

On multiplie ainsi les allers-retours tout en livrant ça et là des combats contre des fantômes qui feront gentiment frissonner les plus jeunes pour amuser les autres. Le jeu use et abuse des jump scares alors qu'on ouvre une armoire pour qu'un lutin grimaçant en surgisse. On avoue, on ne s'en lasse pas et notre progéniture non plus d'ailleurs.

luigis_mansion_3_test_3_5db7091a4c116.jpg

Lors de ces combats, les mécaniques de jeu sont simples : il faut aveugler le revenant pour ensuite l'aspirer voire l'attraper et l'assommer sur le sol, le tout dans un esprit très cartoon. A ce titre, les graphismes du jeu valent le coup d'œil alors que les décors fourmillent de détails et de petites choses cachées qui accentuent la profondeur de jeu. Il faut collecter, pièces, lingots et pierres précieuses cachés en aspirant, secouant ou passant au révéloscope (une espèce de Rayon X) les environs. Là encore, la magie opère. Difficile de ne pas se prendre au jeu à la recherche du moindre objet caché.

Luigi's Mansion 3 a tout pour plaire aux familles (...) dans cette aventure placée sous le signe du plaisir, ensemble.

La formule est simple, pour ne pas dire éprouvée ou classique, 18 ans après la sortie du premier Luigi's Mansion sur l'antique console GameCube de Nintendo. Après un second volet sorti exclusivement sur console portable 3DS en 2013, Luigi revient dans une chasse aux fantômes de haute volée à destination d'un large public. Luigi's Mansion 3 a tout pour plaire aux familles. Jeunes et moins jeunes se retrouveront sans mal dans cette aventure placée sous le signe du plaisir, ensemble. De quoi changer de Fortnite et ainsi renouer avec le pur plaisir de jouer.

Luigi's Mansion 3, Nintendo, sur Switch, le 31 octobre.

jvm_ban_new_5db70b64d664a.jpg

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles