Blizzcon 2019 : comment Shadowlands veut séduire de nouveaux joueurs sur World of Warcraft

Voilà quinze années que World of Warcraft a investi Internet et porté le MMORPG (jeu de rôle en ligne massivement multijoueur) en véritable phénomène de société dans plus de 100 pays. Après avoir lancé WoW Classic fin août, Blizzard revient en écrivant un nouveau chapitre intitulé Shadowlands.

Cette extension, attendue sur PC l’an prochain, entend surtout relancer l’intérêt pour ce gigantesque réseau social. «Après toutes ces années, la grande force de World of Warcraft a été de permettre à des millions de personnes qui ne se connaissent pas dans la vraie vie de se rencontrer en ligne. C’était une première sur Internet à ce niveau-là. Certains sont devenus amis en ligne, au-delà des cultures et mêmes des océans et ont même choisi de se rencontrer vraiment, notamment lors de conventions comme la Blizzcon», expliquent Kevin Martens, lead game designer, et Tina Wang, lead environment artist sur WoW, que nous avons pus rencontrer lors de la Blizzcon. Shadowlands a d’ailleurs été pensé pour être à la croisée des générations qui se retrouvent dans le monde de WoW.

L’impressionnante cinématique dévoilée lors de la Blizzcon révèle ainsi comment Sylvanas Coursevent (ancienne cheffe déchue de la Horde) vient défier le Roi-liche avant de le vaincre. A l’issue de ce duel, Sylvanas va alors briser la barrière qui sépare le royaume des morts, Ombreterre, de celui des vivants, symbolisé par Azeroth. En abolissant la frontière entre les défunts et les vivants, Shadowlands va alors faire remonter de vieilles querelles, tandis qu’amis ou ennemis séparés vont se retrouver…

wow_shadowlands_1_5dc03c95ef5d0.jpg

«S’il y a de nouveaux personnages, certains joueurs découvriront que d’anciens font leur retour. C’est le cas par exemple de Lors Bolvar, qui revient. On découvrira de nombreuses quêtes qui mettront l’accent sur les querelles internes qui déchirent les deux royaumes. Vous découvrirez également que parmi les nombreux personnages de WoW, certains profiteront de nouvelles histoires et ce nouveau chapitre va nous permettre de conclure certains destins, voire de développer leur background», commente Kevin Martens.

wow_shadowlands_2_5dc0377a85b9b.jpg

Shadowlands entend surtout intégrer au mieux les nouveaux arrivants dans l’univers de WoW. « Nous avons par exemple imaginer une nouvelle zone de départ globale qui s’adresse à tous. Il s’agit d’un hub où vous trouverez toutes les autres zones de départ pour laisser les joueurs décider où ils veulent aller. Il y a également deux donjons de boss, avec un dragon notamment, qui permettent d’évaluer son niveau et de trouver ses compagnons d’aventure. Pour quelqu’un qui débute, il y a des moments héroïques dès le départ, ce qui lui permet de se rendre compte très vite de l’ampleur des choses à faire dans WoW», explique Kevin Martens.

En outre, l'équipe en charge du jeu WoW chez Blizzard a revu la montée en niveau des joueurs pour rattraper rapidement leur retard. Un aspect souvent perçu comme décourageant pour les nouveaux venus. «Nous avons accru de manière importante la montée en niveau des personnages. Il est possible par exemple d’évoluer depuis les niveau 10 à 50, ceux-ci croissent 60 à 70 % plus rapidement pour chaque niveau, par rapport à avant», explique-t-il. Un nouveau joueur qui termine la bataille d’Azeroth pourra rejoindre Shadowlands très rapidement.

«Nous avons en effet 15 ans de contenus et d’histoire et il peut paraître compliquer de rattraper son retard. Ici il sera possible de s’attaquer comme on le souhaite aux extensions de son choix. Avec Shadowlands, les nouveaux joueurs trouveront la meilleure extension pour rejoindre cet univers», conclut Tina Wang. Une promesse forte que Blizzard ambitionne de tenir d'ici à la fin 2020, lorsque Shadowlands sera officiellement disponible.

World of Warcraft : Shadowlands, Blizzard, sur PC, prévu pour 2020.

À suivre aussi

Conso Noël : Les meilleurs jeux vidéo pour les enfants
jeux vidéo Avec l'arrivée de Google Stadia, la guerre du jeu en streaming est déclarée
jeux vidéo On a testé Stadia, le nouveau service de jeux en streaming de Google

Ailleurs sur le web

Derniers articles